Bordeaux sorti par... Montceau-les-Mines

MARSEILLE Montceau-les-Mines, club de CFA, a écrit une nouvelle belle page de l'histoire de la Coupe de France en éliminant Bordeaux (5 t.a.b à 4, 2-2 a.p.) au stade des 8e de finale, où cinq clubs de L1 au total ont disparu, dont Lyon sorti par Marseille (2-1).

Dans le choc des Olympiques, l'OL, qui avait ouvert le score, a finalement sombré (2-1). Djibril Cissé a manqué une incroyable brochette d'occasions et Pagis et Niang se sont chargés de l'exploit. Aulas est maudit avec la Coupe de France (seul trophée hexagonal qui lui manque).

A l'Ouest, Kesërü a sauvé Nantes sur le fil grâce à un coup-franc inscrit lors des dernières secondes de la prolongation à la Beaujoire face à Lille (1-0, 120e). Barthez a montré qu'il n'avait rien perdu de ses réflexes, ce qui n'a pas dû faire plaisir à Coupet. Le "Divin Chauve" a toutefois été touché à une cheville.
Et samedi, c'est Lille qui recevra Nantes cette fois en Championnat pour une revanche.

Le RC Lens (L1) n'a pas tremblé et a froidement sorti Clermont (Nat) 4 à 1. La soirée de mardi avait été plus clémente pour le "Petit poucet" Vannes (National), qui s'est qualifié mardi aux dépens d'un club de L2, Montpellier (2-0 a.p.). C'est la première fois que ce modeste club franchit le cap des 8e de finale, qu'il avait déjà atteint en 2001.

Le Paris SG, toujours malade en L1, peut quant à lui remercier Penneteau, malheureux gardien de Valenciennes, pour sa "boulette décisive" (1-0). Sochaux avait de son côté écarté Monaco (2-0). Pour les "Pingouins" de Libourne-Saint-Seurin, l'histoire d'amour avec la Coupe de France s'est arrêtée devant Sedan (2-1). Après avoir éliminé Calais, les Sangliers confirment leur statut d'équipe de coupe (demi-finale 2002, finale 2005).
Le tirage au sort des quarts de finale aura lieu dimanche lors de l'émission Stade2 à partir de 18h00.