Claude Ngantchea croit au maintien des Loups

LA LOUVIÈRE Les gardiens africains sont encore une monnaie rare dans notre championnat. La Louvière vient d'en dénicher un à Cambrai qui, après quelques semaines de palabres et de tractations avec son ancien club, a enfin presté son premier match en Belgique la semaine dernière. "J'ai transité par Lille, Mouscron (NdlR : où il est resté six mois dans le noyau B avant de prendre place comme 3e gardien dans le A) et Cambrai avant d'arriver ici", développe Claude Ndeffi Ngantchea. "Je suis venu en Belgique pour me relancer après avoir vécu relativement mal cette période de transfert au cours de laquelle mon ancien club a voulu me mettre des bâtons dans les roues. Je ne m'attendais pas à pareille attitude de la part de Cambrai."

Cette page de sa carrière est tournée. Le prochain chapitre doit servir à lancer le Franco-Camerounais de 20 ans vers de plus hautes destinées. Début janvier, avec son ancien club, il a défié l'Olympique de Marseille au stade des 32es de finale de la Coupe de France. Sa prestation exemplaire, qui valut à Cambrai (CFA2) de ne s'incliner qu'aux prolongations, a marqué les esprits. "Ce match constitue évidemment un grand souvenir mais les grands clubs finissent toujours par émerger."

Pour ses premiers pas dans notre compétition, il a démontré une certaine assurance, du caractère et un tempérament de gagneur. "Je sais que je dispose de certaines qualités mais je préfère laisser le soin aux autres de les découvrir et de les commenter, poursuit-il. Je connaissais déjà Lorenzo Lai si bien que mon intégration fut facilitée. Le maintien ? Je n'ai pas peur. J'ai l'intime conviction qu'on parviendra à l'arracher." Il reste neuf matches pour remonter de trois places au général. Celui de samedi contre La Calamine sera primordial. Victoire exigée !



© La Dernière Heure 2007