Le directeur financier de l'Union belge de football (URBSFA) a décidé jeudi de lever la suspension sur WS Bruxelles. Le club a présenté des preuves montrant que les salaires des anciens joueurs Mike Vanhamel et Christian Kinkela Fuanda avaient été payés.

Il y a près d'un mois, le White Star Brussels a été suspendu de toutes activités sportives en raison d'une dette à l'égard de ses ex-joueurs. Cette suspension a entraîné deux forfaits consécutifs (contre Heist et Patro Eisden Maasmechelen). Le week-end dernier, le White Star a été suspendu mais le tribunal de Bruxelles a levé la suspension, permettant à l'équipe première et aux espoirs d'achever leur championnat. Le White Star a pris un point important à Seraing (2-2) et occupe actuellement la treizième place dans la plus haute division amateur avec trois points d'avance sur le Sporting Hasselt. Cette position évite la la relégation directe, mais pour assurer son maintien il faut participer à un tour final avec trois équipes de deuxième division amateurs. Ce samedi, à l'occasion de la dernière journée de la phase régulière, le White Star affronte Dessel.

Le White Star doit cependant encore recevoir la licence amateur pour la saison prochaine. Le club bruxellois s'est vu refuser la licence et est allé en appel auprès de la Cour d'arbitrage belge du sport (CBAS).

Après la débâcle de l'année dernière, le club a éprouvé d'énorme difficultés à joindre les deux bouts cette saison. Début début mars, le White Star a déjà encouru une suspension pour ne pas avoir versé la somme due à l'ancien attaquant Aurélien Joachim. En décembre 2016, le White Star a perdu un match par forfait contre Audenaerde, après que le club a été suspendu pour des raisons similaires. L'année dernièrem le club bruxellois a décroché le titre en division 2 mais le White Star a été rétrogradé parce qu'il n'avait pas obtenu la licence pour le football professionnel.