La base brugeoise gronde...

Football

Manu Salvé

Publié le

La base brugeoise gronde...
© BELGA

Beveren - Club Bruges. Michel D'Hooghe est attendu au tournant

BRUGES Depuis le dernier cataclysme, le jadis si calme Club de Bruges ressemble de plus en plus au... Standard. Plus moyen de passer six mois sans drame ou intrigue ! Le temps aussi prospère que pépère du paisible Antoine Van Hove semble bel et bien révolu et le Club vit désormais sous une pression médiatique constante que l'on croyait réservée à d'autres. Si la consultation des différents forums gravitant au-tour de l'actualité du cercle flandrien ne peut déboucher sur une analyse péremptoire, elle donne néanmoins des indications fiables. Pour nous aider à y voir clair dans cette tendance de l'opinion, nous avons consulté Christian Germain, le Bruxellois qui gère la version française de www.clubbrugge.be.

"Attention, j'ai étudié cet aspect des choses pour vous mais je ne prétends certainement pas parler à la place de tous les supporters" , s'empresse-t-il de préciser prudemment. "Tout d'abord, j'ai noté une quasi-unanimité à propos des départs de MM. Ferrera et Degryse. Il faut dire que, si on remonte à partir de l'époque de Ceulemans, la récente politique sportive, et notamment en matière de transferts, ne peut être considérée que comme ratée."

Michel D'Hooghe n'a lui aussi qu'à bien se tenir car, en s'attardant sur les sujets qui lui sont dédiés, on constate que beaucoup parmi le peuple veulent sa peau et l'attendent d'ailleurs tout prochainement au tournant. On lui reproche entre autres choses le fait de ne pas avoir transféré un défenseur réclamé par... Ferrera ou de ne pas avoir acheté du tout ces derniers jours. Nombre de clients du Jan Breydel-stadion regrettent ainsi que la direction n'ait pas consenti les efforts nécessaires en vue de rapatrier Karel Geraerts. Bosko Balaban a également droit à quelques bons mots.

"Mais dans ce cas, ça donne plutôt du 50/50, note M. Germain. C'est normal car le Croate compte comme chacun le sait autant de partisans fervents que de détracteurs fidèles. Par ailleurs, le choix de Cedomir Janevski a été plutôt bien ressenti. On sent aussi que les gens ont bien compris que le noyau avait pour l'heure plus besoin d'un psychologue que d'un tacticien afin que Bruges retrouve son âme et redevienne vraiment Bruges."



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info