Lors de la compétition organisée en France, "sportivement, je n'ai pas vécu à 100% l'épanouissement. Humainement, je voyais des filles pleurer dans leur chambre. Ca a été un chaos total", a confié la capitaine des Bleues, non retenue pour les deux derniers matches de qualification pour l'Euro-2022, des "critères sportifs" étant invoqués par Diacre. Plusieurs joueuses avaient réagi à sa non-sélection, Amel Majri évoquant notamment des "tensions" autour de la sélection.