La Fifa repousse les interrogations sur l'arbitrage

Football

Publié le - Mis à jour le

La Fifa repousse les interrogations sur l'arbitrage
© EPA

En revanche, le porte-parole a condamné la diffusion des images du premier but de l'Argentine sur les écrans géants du stade

La FIFA trop bornée? (Sondage)


Débat: Pour ou contre la vidéo?


JOHANNESBURG La Fifa a repoussé toutes les questions sur l'arbitrage lors de son point presse quotidien lundi, au lendemain de deux erreurs largement diffusées sur toutes les télévisions de la planète, lors des huitièmes de finale Allemagne-Angleterre (4-1) et Argentine-Mexique (3-1).

"Nous n'ouvrirons pas le débat sur l'arbitrage au point-presse quotidien", a déclaré Nicolas Maingot, porte-parole de la Fifa dans un propos liminaire.
Interrogé à de multiples reprises sur les "erreurs des arbitres", le "non recours à la vidéo" ou "la honte que devait ressentir la Fifa", le porte-parole a martelé que le sujet ne serait pas évoqué.

Nicolas Maingot a expliqué que le refus de la Fifa de recourir à l'arbitrage vidéo était lié la position de l'International board, garant des lois du jeu.
En revanche, le porte-parole a condamné la diffusion des images du premier but de l'Argentine, marqué en position de hors-jeu, sur les écrans géants du stade de Soccer city dimanche à Johannesburg dimanche.

"Cela n'aurait pas dû arriver", a-t-il déclaré.

Un but injustement refusé à l'Anglais Franck Lampard, et un but hors-jeu accordé à l'Argentine dimanche ont relancé le débat récurrent sur l'arbitrage vidéo, auquel s'opposent l'International Board et la Fifa.

L'arbitre uruguayen Jorge Larrionda n'a pas accordé le but à Lampard contre l'Allemagne, alors que les ralentis télévisés montrent clairement que le ballon a franchi la ligne de but à la 38e minute du match. Ce but aurait permis à l'Angleterre, alors menée 2-1, de revenir à 2 partout.

En soirée, l'arbitre italien Roberto Rosetti a accordé un but entaché d'un hors-jeu très net à l'Argentin Tevez, contre le Mexique. L'action a été rediffusée sur l'écran géant du stade, mais l'arbitre, conformément au règlement, n'a pas tenu compte des images pour revenir sur sa décision.

© La Dernière Heure 2010

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info