Elle ne veut plus voir ses images de D1 sur le site de vidéo


BRUXELLES Ce matin, on apprenait dans la presse écrite flamande que le Ligue Pro de foot belge comptait attaquer Youtube (détenu par Google) en justice. Motif: Belgacom paie 36 millions d'euros à la Ligue Pro pour avoir l'exclusivité des images des matchs de la D1. Quel intérêt l'opérateur télécom aurait-il encore à payer autant si toutes ces mêmes images sont sur Internet à peine les matchs terminés (Rappelons que des résumés vidéo sont disponibles sur DHNet, ceci en toute légalité). La Ligue Pro craignant de voir la manne financière des droits télé fondre sous le soleil a donc décidé d'agir.

Nous avons joint par téléphone Ludwig Sneyers, le directeur général de la Ligue Pro. Celui-ci nous a déclaré avoir constaté, après la première journée de championnat du week-end passé, des infractions aux droits de diffusion (des supporters d'Anderlecht, du Standard ou encore de Genk mettent des extraits télé des matchs sur leur compte). Selon M. Sneyers, la Ligue Pro compte prendre contact avec Belgacom pour réfléchir à une action commune en justice.

La Ligue Pro belge n'est pas isolée. La Premier League anglaise ou la Ligue allemande ont déjà, à plusieurs reprises, menacé Youtube de l'attaquer en justice. Le site a alors procédé au nettoyage de sa base de données afin d'éviter toutes poursuites ultérieures.

Sera-ce le cas cette fois-ci encore ou y aura-t-il réellement action en justice? Impossible bien entendu de le dire à l'heure actuelle. Ajoutons que certaines institutions comme la BBC ou la NHL (Ligue de hockey sur glace) ont conclu des accords avec Youtube et ont créé leur propre espace Youtube. Une façon de reprendre le contrôle.

Du côté de YouTube, on n'a pas souhaité réagir aux propos de la Ligue Pro.