Football

Pour sa troisième expérience en D1, Mons exclut de faire l'ascenseur. Le club veut s'inscrire dans la durée

MONS Ouf ! Le Standard ne sera pas le seul club wallon de l'élite cette saison. L'Albert est de retour et il ne ressemble plus du tout à ce vestiaire explosif qui avait fait sombrer les Dragons en division 2 au terme de la saison 2008/09.

Deux années au sein de l'antichambre ont permis au club de faire table rase du passé et de reconstruire un groupe sain en attirant des clubmen comme Berthelin ou Sapina qui mouillent le maillot jusqu'à la mort. Demandez au voisin mouscronnois...

Pour la troisième fois en 101 ans d'existence, Mons accède donc à la D1. Mais, cette fois, avec la ferme intention de s'y installer dans la durée. S'il n'a jamais fait l'ascenseur la première saison, l'Albert n'est jamais parvenu à se maintenir plus de deux saisons consécutives.

Il espère cette fois avoir retenu les leçons de l'histoire et devenir une formation « à la Westerlo », sans grandes ambitions mais qui enchaine les championnats avec sérénité.

Pour atteindre cet objectif, le matricule 44 possède un noyau de qualité mais qui a perdu plusieurs joueurs clés. Les départs de N'Diaye, Jarju et Sanogo n'ont pas vraiment été comblés. Franquart et Ibou ont le niveau de la D1 mais l'Albert se retrouve avec un noyau trop court pour tenir la route durant tout un championnat. D'autant qu'on ne sait toujours pas de quoi l'avenir de Perbet sera fait...

A l'heure actuelle, l'effectif n'est composé que de 19 joueurs. Seul le secteur défensif semble bien armé pour la D1 avec Werner et Berthelin se disputant la place de numéro 1 entre les perches et une arrière garde articulée autour du duo axial Sapina – Lépicier.

Offensivement, les Dragons faisaient par contre pâle figure avec les seuls Ibou et De Belder (19 ans!) comme véritables attaquants de formation. La ligne d'attaque s'est pourtant vue renforcée par le français Chris Makiese. Le français de 23 ans a été libéré du Stade Lavallois où il a joué ces six derniers mois et a convaincu le staff sportif.

Ce renfort pourrait permettre les Dragons de ne pas terminer avec la plus faible attaque de la série.

Mons possède la qualité mais clairement pèche au niveau de la quantité. L'une ou l'autre blessure d'un cadre pourrait faire chavirer l'édifice. Avec deux ou trois attaquants supplémentaires et de nouvelles alternatives en milieu de terrain, l'Albert se donnera alors les moyens de ses ambitions.

Meilleur achat :




Olivier Werner


Ce gros bébé a failli sauver Eupen à lui tout seul la saison dernière. Kamikaze dans l'âme affichant un fighting spirit exemplaire, il apportera un plus non négligeable dans les moments difficiles. Son arrivée permet aussi de créer une saine concurrence avec Cédric Berthelin au poste de gardien. Avec ce transfert, l'Albert possède désormais deux gardiens de D1.

Plus grosse perte :



Jérémy Perbet


Après Cédric Roussel, les Dragons s'étaient retrouvés un buteur. Il a fortement contribué à la montée et la direction a levé l'option d'achat sur le joueur. Mais Lokeren veut plus et les deux clubs sont allés au clash. Si Perbet devait finalement s'aligner au Daknam ce serait une énorme perte pour le Tondreau, et un sacré renfort pour le Sporting...

Pronostic de la rédaction : 13e

Campagne de transferts saison 2011/12 :

Arrivées :

Chris Makiese (Laval) - Attaquant
Benjamin Nicaise (Lierse) - Milieu
Rachid Bourabia (Waasland-Beveren) – Milieu offensif
Pieterjan Monteyne (Beerschot AC) – Arrière gauche
Quentin Pottiez (RC Lens) – Attaquant
Peter Franquart (Lille) – Défenseur central
Olivier Werner (Eupen) – Gardien
Ebrahim Ibou Savaneh (Courtrai) – Attaquant


Départs :

Mehdi Terki (La Gantoise)
Franz Dieu (Boussu Dour)
Mamatou N'Diaye (La Gantoise)
Brecht Verbrugghe (Tournai)
Mustapha Jarju (Vancouver)
Moussa Sanogo (?)
Rafael Santiago Maria (?)
Perbet (Lokeren)

© La Dernière Heure 2011