La presse anglaise fustige "la main du débile"

Football

Publié le - Mis à jour le

La presse anglaise fustige "la main du débile"
© AFP-Internet

"Un gardien de m.... ruine un départ de rêve", dénonçait le News of the World

Regardez les vidéos

LONDRES La presse anglaise n'était pas tendre pour son équipe nationale dimanche, au lendemain du match nul (1-1) contre les Etats-Unis au Mondial (groupe C), en particulier pour la "main du débile" du gardien Robert Green.

L'expression, accompagnée d'une immense photo de Green, barrait les Unes du Sunday Mirror et du News of the World: "Hand of clod" ("main du débile"), un jeu de mot rappelant la fameuse "Hand of God" ("main de Dieu") de Maradona.
La presse anglaise, souvent cruelle avec les gardiens maladroits, s'est déchaînée. "Un gardien de m.... ruine un départ de rêve", dénonçait le News of the World, poursuivant: "Nous avons déjà connu ça, bien trop souvent pour que ce soit une coïncidence".

"La malédiction des gardiens anglais a encore frappé", estimait le Sunday Mirror, évoquant "la pire bourde de l'Histoire" et plaignant presque Robert Green pour cette humiliation que des millions d'internautes pourront revoir à l'envi pendant des années.

"Pour notre salut, il faut qu'il parte, maintenant", insistait le Sunday Express, sans oublier le reste de l'équipe: "Malgré un énorme effort, les Trois Lions ont boité, trébuché et grogné mais n'ont jamais vraiment rugi, échouant à transformer leur domination de la seconde période en victoire".

Le Mail on Sunday évoquait "un départ cauchemardesque". Le Sunday Times faisait le lien entre la marée noire engendrée par le naufrage de la plate-forme pétrolière du géant pétrolier britannique BP dans le golfe du Mexique et la bourde de Green, "une fuite désastreuse dont les +Yankees+ ne se plaindront pas".

© La Dernière Heure 2010

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info