Les critiques stigmatisent l'absence de prise de risques des joueurs d'Oscar Tabarez

MONTEVIDEO La presse uruguayenne ne cachait pas son amertume au lendemain du nul (0-0) contre la France lors du premier match de la Celeste dans le Mondial-2010, vendredi, se satisfaisant tant bien que mal du résultat.

"C'est bien pour commencer", lance El Observador. "La meilleure chose du premier match de l'Uruguay dans ce Mondial fut le résultat", abonde le principal quotidien uruguayen, El Pais.

Les critiques stigmatisent l'absence de prise de risques des joueurs d'Oscar Tabarez et dans une moindre mesure l'arbitrage du japonais Yuichi Nishimura qui, pour El Pais, a oublié de sortir un deuxième carton jaune, synonyme d'exclusion, au capitaine français Patrice Evra.

"Au point mort", ironise El Observador, pour qui "l'Uruguay a abordé la France avec trop de considération, a pris trop de précautions et n'a pas pris le moindre risque".

"Fidèles au jeu conservateur caractéristique de l'ère Tabarez, les Celestes ont défendu comme toujours, ont sacrifié l'attaque et ont sauvé un point. Maintenant, le sélectionneur doit commencer à prendre des risques", ajoute le quotidien.

"Beaucoup d'effort et peu de fruits: le Mondial commence mercredi", jour du deuxième match de la Celeste contre l'Afrique du Sud, estime également La Republica, qui juge que le principal atout offensif français, Franck Ribéry a été loin de son niveau habituel.

© La Dernière Heure 2010