La Pro League a voté un plan d'action pour bannir le racisme et la discrimination dans les stades de football, a-t-elle communiqué à l'issue de son Conseil d'administration mardi.

"La Pro League encourage le parquet fédéral à traiter ces questions par la voie de comparutions devant la chambre de discipline compétente", explique la Pro League. "Les clubs de la Pro League confrontés à de tels faits collaboreront activement à la recherche des auteurs avec le soutien des autorités de police. Sans attendre l'application éventuelle de la loi football, les clubs prendront à l'égard de ces personnes des interdictions civiles de stade pour une durée minimale d'une saison."

La Pro League rappelle que les faits de racisme peuvent amener l'arbitre de la rencontre à interrompre momentanément, et le cas échéant définitivement, le match avec les conséquences que cela peut entraîner pour le club, que soit une condamnation à des indemnités de 25.000 ou 50.000 euros, à un match à huis clos total ou partiel.