Le milieu anglais est une nouvelle fois trahi par son corps.

Ce rassemblement devait être l’occasion pour lui de signer son grand retour. Après une éclipse de près de 18 mois, Jack Wilshere, plus vu avec la sélection anglaise depuis cette triste soirée de Nice et l’élimination contre l’Islande en quarts de finale du dernier Euro, avait retrouvé le groupe. Mais son come-back a tourné court.

Touché au genou à la veille du match amical aux Pays-Bas, le milieu n’affrontera pas non plus l’Italie ce mardi et a regagné son club. Pour le plus grand désarroi de Gareth Southgate…

"Nous espérons qu’il puisse se rétablir plutôt vite. Ce n’est pas quelque chose de nouveau pour lui et il est très déçu", a déploré le sélectionneur avant de laisser filtrer certains indices, qui n’incitent pas à l’optimisme quant à une éventuelle participation de Wilshere (26 ans et 35 sélections) à la Coupe du Monde.

"Ce n’est pas la situation idéale pour Jack. Mais il faut voir les choses plus largement, il est encore jeune, ses progrès ces dernières années sont importants. Qu’importe ce qu’il se passe dans les prochains mois, il y a plus important. Bien évidemment, nous aurions voulu qu’un joueur de son talent soit disponible mais il a déjà réussi à aller outre les blessures. Pour exprimer votre talent, vous devez être au mieux physiquement. Cela vaut pour n’importe quel joueur de l’équipe."

Et encore plus pour le milieu, qui s’est relancé la saison dernière à Bournemouth et qui semblait enfin maître de son corps depuis novembre.

"La plupart d’entre nous vont dire de Jack que c’est un talent fabuleux, qui peut faire des choses que beaucoup de nos milieux de terrains sont incapables de faire. Malheureusement pour lui, il fait face à cette situation horrible où les entraîneurs ne peuvent pas l’aligner", a rappelé, fataliste, Tony Cascarino, qui ajoute : "Je ne pense pas que Gareth le retienne avec un tel risque."