Manu Ferrera définit la façon de manoeuvrer des Bruxellois

SCLESSIN Stan Van Den Buys, ancien de la maison molenbeekoise, a vu les hommes de Cartier à deux reprises, Manu Ferrera les ayant observés une fois de moins. "Il est certain que cette équipe ne va pas se présenter à Sclessin à visière découverte", clame le T2 liégeois. "Que du contrai- re, la base du jeu du nouveau club d'Éric Deflandre tient à la récupération du ballon. Après seulement, ils songeront à l'offensive."

Si, malgré l'ouverture du score signée Petö, les Liégeois n'avaient pas failli dans leur antre face au club de la capitale l'an dernier (2-1), d'autres sorties avaient été ponctuées d'une moindre réussite. "Malheureusement, les pertes de points at home de l'an dernier peuvent toujours se reproduire. Ce n'était pas fait exprès et si nous avions eu la solution, on l'aurait déjà appliquée il y a plusieurs mois."

Mais la victoire à Zulte apporte une touche non négligeable avant cette ouverture dans l'Enfer . "Com- me nous l'avons déjà dit, on n'a pas à être rassuré puisqu'il n'y avait pas d'inquiétude. Maintenant, il est clair que la prestation flandrienne nous réconforte dans notre manière de travailler. On sait aussi que ce ne sera jamais aisé pour nous de gagner et de produire du beau jeu de concert car l'objectif premier de notre opposant est de nous en empêcher. Par ailleurs, tous nos adversaires nous connaissent tellement bien..."



© La Dernière Heure 2007