L'AS Rome, qui n'avait plus gagné en Serie A depuis la fin septembre, a enfin renoué avec le succès dimanche en battant la Lazio (1-0)


ROME L'AS Rome, qui n'avait plus gagné en Serie A depuis la fin septembre, a enfin renoué avec le succès dimanche en battant la Lazio (1-0) lors du 129e derby de la capitale, en clôture de la 12e journée du championnat d'Italie.

Cette victoire, la 43e de l'histoire (pour 54 nuls et 32 défaites), est un immense soulagement pour les Giallorossi qui mettent ainsi fin à une série de cinq matches sans succès (4 défaites et 1 nul).

Certes, sur le plan du classement, ils demeurent à la 17e place, tandis que sur le plan du jeu, ils ont été plus brouillons que brillants. Mais en s'imposant face au rival honni, qui réalise de son côté un bien meilleur début de saison (5e), ils vont peut-être commencer à décoller.

Après une première période équilibrée, la Roma a pris l'avantage peu après la reprise lorsque le capitaine Totti, en jouant un corner très rapidement, a délivré un centre parfaitement dosé pour l'attaquant brésilien Baptista qui,
d'une tête croisée, a trompé le gardien Carizzo (50).

L'ouverture du score n'a cependant pas empêché la Roma de souffrir ensuite lorsque le trio d'attaquants Pandev-Rocchi-Zarate - quinze buts à eux trois - s'est mis en action. Mais malgré une évidente fébrilité, elle est parvenue à tenir le coup jusqu'au bout en défense.

Loin des soucis de la Roma, et avec seize points de plus, c'est l'Inter qui mène la danse en tête. Samedi en match avancé, la triple championne en titre l'avait emporté à Palerme (0-2) grâce à deux buts splendides d'Ibrahimovic.

Juste derrière, avec un point de moins, l'AC Milan s'est emparée seule de la deuxième place après s'être imposée à domicile, non sans difficultés, face au
Chievo (1-0).

Contre la lanterne rouge, les Milanais, à court d'idées, ont assuré l'essentiel à défaut de briller. Car s'ils ont marqué, c'est seulement à la faveur d'un penalty, accordé suite à une faute à l'entrée de la surface sur Kaka, lequel
s'est ensuite chargé de le transformer (15).

L'AC Milan précède de deux points la Juventus (3e), qui s'était imposée jeudi face au Genoa (4-1).

De son côté, Naples (4e), réduite à dix en milieu de seconde période après l'exclusion de l'attaquant Zalayeta, s'est inclinée face à l'Atalanta (3-1) à Bergame.

Parmi les autres clubs du haut de tableau, l'Udinese (6e) et la Fiorentina (9e) ont également accusé le coup, respectivement battues par la Reggina (0-1) et Cagliari (1-0).

© La Dernière Heure 2008