Il n'est plus que 4e dans la hiérarchie des attaquants du Bayern


COLOGNE La situation de Lukas Podolski, 22 ans, centre-avant de l'équipe nationale allemande, devient franchement catastrophique au Bayern de Munich, qui l'a transféré de Cologne juste avant le Mondial'2006, où il avait particulièrement brillé (élu meilleur jeune).

Il est en effet aujourd'hui n°4 dans la hiérarchie des attaquants du Bayern, derrière l'Italien Luca Toni et Miroslav Klose, mais également derrière le grand espoir Jan Schlaudraff (ex-Alemannia Aix-la-Chapelle).

L'entraîneur Ottmar Hitzfeld en tire les conclusions qui selon lui s'imposent, dans l'édition de lundi de l'Express, le grand quotidien populaire de Cologne, Düsseldorf et Bonn. "Il est peut-être temps pour lui d'effectuer un petit pas en arrière", déclare-t-il ainsi. En clair: Lukas Podolski n'a plus grand chose à espérer ici pour le moment.

L'intéressé semble d'ailleurs résigné, même si Jürgen Klinsmann, qui succédera à Hitzfeld la saison prochaine, est à l'origine de sa déjà très fructueuse carrière internationale: 44 sélections, 24 buts !

"Rester dans un club où on ne vous fait visiblement pas confiance n'aurait aucun sens", a-t-il en effet commenté. Signera-t-il pour autant ailleurs avant la fin du mercato? Il a en tout cas été aperçu avec Horst Heldt, le manager de Stuttgart, dans un restaurant de Munich. La conversation devait rester secrète, mais on sait dans les grandes lignes ce que lui a dit Heldt. En gros: "un rôle majeur te serait confié dans notre équipe".

Joachim "Jogi" Low, ex-adjoint de Klinsmann, auquel il a succédé à la tête de la mannschaft, ne cache en tout cas pas son inquiétude. Il a en effet besoin d'un "Poldi" au mieux de sa forme en vue de l'Euro-2008 (du 7 au 29 juin en Suisse et en Autriche). "Mais ce n'est pas possible dans sa situation", regrette-t-il. "Poldi est un joueur qui doit se sentir indiscutable..."

Hoeness: "je veux l'aider ! "

"Je veux aider Lukas", affirme de son côté le manager du Bayern Uli Hoeness dans "Kicker". Son idée: un prêt de six mois à l'étranger (Manchester City), en attendant l'entrée en fonction de Klinsmann, qui aurait manifesté le souhait de pouvoir disposer de l'ancien buteur de Cologne. "Mais il faut quand même bien réfléchir à la situation", admet Hoeness, "que fera-t-on si Luca (Toni) et/ou Miroslav (Klose) se blessent?"

Le contrat de Lukas Podolski au Bayern expire le 30 juin 2010. Il n'a joué aucun match complet cette saison en Bundesliga, et marqué à peine 4 goals en 33 rencontres depuis son arrivée.

Il figure toutefois en tête de liste des joueurs souhaités par Sven Goran Eriksson, le manager suédois de Manchester City, qui le voudrait "à tout prix!"