Le gardien chimacien rassuré par ses aînés

CHARLEROI La défaite du Sporting face à Westerlo n'est pas uniquement imputable aux prestations des deux gardiens qui se sont succédé dans les buts, Luzi et Lahaye. Loin de là ! Mais ils étaient néanmoins dans l'oeil du cyclone. C'est pourquoi Jacky Mathijssen et Philippe Vande Walle, orfèvres en la matière, les entourent plus que de coutume.

Hier, le mentor des Zèbres a évoqué la situation de Damien Lahaye, qui devrait être titularisé samedi au Club Bruges (Luzi, dont l'épaule res- te délicate, ne sera sans doute pas à 100 % pour un tel choc) : "Quand un gardien de but commet une bourde, il n'y a pas de remède. On peut en parler à la condition que l'intéressé veuille en parler. Mais de toute façon, personne d'entre nous n'a échappé ou bien n'échappe à ce... passage obligé. Nous en retenons la leçon toute la vie. Wim De Coninck, qui a commenté le match pour un média, a expliqué que la mésaventure de Damien lui rappelait des infortunes personnelles. Philippe Vande Walle m'a dit qu'il lui était également arrivé ce genre de chose. Or, que je sache, ces deux-là ont fait de belles carrières !"

Jacky Mathijssen, qui a également bien négocié sa propre carrière de gardien en toutes circonstances et a vécu de telles contre-performances, veut aussi dédramatiser l'échec collectif de dimanche dernier : "Si l'on s'en réfère aux statistiques, la position de Charleroi est exceptionnelle. Nous avons toujours encaissé, sauf en une seule occasion (NdlR : lors de la 1re journée, face à... l'inoffensif Lierse !), tandis que nos meilleurs buteurs comptabilisent chacun deux buts (NdlR : Camus, Smolders, Defays... qui ne sont pas des attaquants alors que Théréau s'est arrêté à trois) et nous occupons malgré tout la 5e place du classement avec la 3e à juste portée. Nantis de tels chiffres et en fonction de notre budget, d'aucuns se situeraient en 14e position. Et nous n'avons encore été vaincus que par... nous-mêmes !"



© La Dernière Heure 2006