Benjamin Lambot a plié bagages hier. Direction la D2 et Virton

TUBIZE Aucun des trois Tubiziens priés de rejoindre le noyau B ne restera finalement dans le Brabant wallon. Diafutua est en partance pour la France, Paternotte a finalement choisi l'Olympic (voir ci-contre) alors que, dès mardi, Benjamin Lambot a été prêté pour six mois à l'Excelsior Virton, club qu'il a découvert dès hier soir.

"Dans un premier temps, il est vrai que mon souhait était de rester à Tubize et de continuer à m'y battre" , explique Benjamin Lambot, 21 ans. "Mais évoluer avec la réserve est une situation difficile. Je m'en suis encore rendu compte lundi soir à Lokeren. Entre une situation incertaine et un nouveau défi sportif, temps de jeu à la clé, je n'ai pas hésité."

Sébastien Grandjean , l'entraîneur de Virton, souhaitait absolument attirer l'Auderghemois en Gaume. Le médian pouvait, quant à lui, également atterrir au Brussels. Ce qu'il n'a finalement pas fait.

"Le club molenbeekois était toujours intéressé par mes services. Mais Virton, via Sébastien Grandjean, s'est montré plus décidé. J'ai quelque peu hésité, car je vais devoir déménager et quitter les miens l'espace de quelques mois. Mais il faut pouvoir se lancer dans l'aventure. Une fois décidé, il n'a fallu que trois jours pour régler l'affaire."

Ce retour au sein d'une D2 qu'il connaît comme sa poche n'est, pour lui, pas un enterrement de 1re classe. "Au contraire. Je recule pour mieux rebondir. Je veux jouer, me relancer et sauver Virton. Après, j'aurai encore un an de contrat à Tubize et on verra bien ce qu'il en sera à ce moment-là."



© La Dernière Heure 2009