Le Bayern Munich s'est fait surprendre à Mönchengladbach 2-2 et devra encore attendre pour prendre la tête du classement


BERLIN Le Bayern Munich s'est fait surprendre à Mönchengladbach 2-2 samedi lors de la 13e journée du Championnat d'Allemagne et devra encore attendre pour prendre la tête du classement, alors que Leverkusen reste leader et que Brême s'est rassuré dimanche face à Cologne.

Dans une journée à suspens qui a vu tour à tour le Bayern Munich, Hoffenheim puis le Bayer Leverkusen se succéder en tête, c'est finalement Leverkusen qui conserve sa place de leader.

Mais Hoffenheim, grâce à sa victoire sur Wolfsburg 3 à 2, pointe juste derrière lui à égalité de points (28), tandis que les Bavarois accusent un retard de trois points.

Dimanche, le Werder Brême, vice-champion l'an dernier mais qui n'est plus que l'ombre de lui-même depuis le début de cette saison, est sorti de son marasme en s'imposant nettement (3-1) face à Cologne, passant ainsi de la 10e à la 7e place.

Klinsmann énervé

Samedi à Mönchengladbach, devant 54.067 spectateurs, le Bayern Munich, sans Lukas Podolski mais avec ses deux autres internationaux allemands Bastian Schweinsteiger et Philipp Lahm, a enregistré son dixième match d'affilée sans défaite. Mais que de regrets pour des Bavarois qui ont longtemps semblé pouvoir l'emporter facilement...

A la 21e minute, l'attaquant international Luca Toni a ouvert le score sur une passe en retrait de Philipp Lahm. A la 43e minute, la vedette italienne, meilleur buteur du championnat l'an dernier, a manqué de peu le cadre qui aurait permis aux Munichois de creuser l'écart.

Promu à l'inter-saison, Mönchengladbach, ancienne gloire du football dans les années 70, semblait complètement débordé. Et c'est une nouvelle fois Franck Ribéry qui, sur penalty à la 65e minute, a accru l'avance des Munichois en prenant le gardien de "Gladbach" à contre-pied.
L'international Français, redevenu "le sorcier" de la Bundesliga -- l'un de ses nombreux surnoms outre-Rhin -- a ainsi marqué ainsi son 5e but en cinq matches...

L'issue de la rencontre semblait entendue. Mais les hommes de Hans Meyer, pugnaces, sont revenus au score grâce à Friend à la 79e puis à Bradley deux minutes plus tard.

"C'est très, très énervant que nous ayons encaissé deux buts à la fin", a commenté l'entraîneur du Bayern, Jürgen Klinsmann. "Nous voulions éviter de creuser l'écart avec la tête du classement mais nous n'avons pas réussi. Nous devons corriger ça maintenant".

Excellent Leverkusen

De son côté, le Bayer Leverkusen s'est imposé face au club de Schalke 04 (2-1), confirmant son excellente saison, avec neuf victoires pour une seule défaite.
Leverkusen menait 2 à 0 dès la première mi-temps, et seule une action de l'attaquant de Schalke, Kuranyi, à la 85e minute a permis d'éviter une humiliation complète pour son club, qui pointe à la 8e place.
"Je dois faire un grand compliment à mon équipe", a souligné l'entraîneur de Leverkusen, Bruno Labbadia. "Elle n'a pas perdu sa patience dans ce match important".

Hoffenheim, petit promu devenu grand, a continué son parcours exceptionnel avec une victoire 3 à 2 face à Wolfsburg. L'ancien Parisien Vedad Ibisevic, arrivé à Hoffenheim en 2007, a marqué son 14e but de la saison, confirmant ainsi son statut de meilleur buteur du championnat.

Les hommes de Felix Magath sont ensuite revenus au score (Grafite, 28e) avant de se faire doubler par l'adversaire (Eduardo, 37e) puis de revenir encore (Dzeko, 41e). Hoffenheim, club d'une bourgade de 3.000 habitants, a marqué le but de la victoire à la 69e minute grâce au Nigérian Obasi.

© La Dernière Heure 2008