Cette fois pas de score fleuve comme lors de la victoire inaugurale 4-0 contre l'Atletico Madrid ou certaines corrections infligées eu Bundesliga: les Allemands ont été bousculés par des Moscovites sans complexes, poussés par 10.000 supporters.

On attendait le premier but en C1 de Robert Lewandowski, meilleur buteur de la dernière édition (15 buts) et auteur d'un triplé le week-end dernier contre Francfort, mais ce sont les précieux milieux Leon Goretzka et Joshua Kimmich qui ont permis aux Allemands de signer un deuxième succès. Un résultat à mettre au crédit également des Français Corentin Tolisso et Benjamin Pavard, très en vue tout au long de la partie.

Auteurs d'une meilleure entame, les vice-champions de Russie se sont procurés la première occasion avec une tête de Feder Smolov, oublié par la défense bavaroise, finalement captée par Manuel Neuer (3e).

Cinq minutes plus tard, le Bayern s'est procuré une situation similaire, mais la tête de Lewandowski est cette fois passée à côté de la cage russe (8e).

La troisième tête a elle fini au fond des filets grâce à la belle connexion des Français Corentin Tolisso et Benjamin Pavard. Le premier a adressé une superbe transversale au second qui, en extension et sans contrôle, a déposé le ballon sur la tête de Leon Goretzka, auteur de son deuxième but dans cette C1 (13e, 1-0).

Bis repetita ou presque à la 25e minute: Tolisso a décalé Pavard à nouveau, dont la remise en première intention a cette fois trouvé un troisième Français, Kingsley Coman, mais sa reprise du droit a échoué sur le montant gauche.

Juste avant la pause, les Russes ont tenté de réagir mais la frappe de Daniil Kulikov (42e) a été mise en corner par Neuer du bout des doigts.

Kimmich sauveur

En deuxième période, Pavard et Tolisso ont encore fait étalage de leur belle entente. Le latéral, toujours sans contrôle, a trouvé le milieu qui n'a cependant pas réussi à inquiéter le gardien du Lokomotiv.

A la 63e minute, Lewandowski, fauché à l'entrée de la surface par Kulikov a cru pouvoir ouvrir son compteur mais après avoir sifflé un penalty, l'arbitre est finalement revenu sur sa décision avec l'aide de la VAR en raison d'une faute allemande en amont.

Double buteur contre l'Atletico (4-0), Coman a manqué l'occasion de tuer le match en envoyant sa frappe enroulée au dessus (69e) avant de céder sa place à Douglas Costa.

A force d'occasions manquées, les Allemands se sont fait punir par Anton Miranchuk, plus prompt que la défense bavaroise pour ajuster Neuer de près (71e, 1-1).

Après plusieurs alertes moscovites, la délivrance est finalement venue de Kimmich qui, après s'être levé le ballon, a décoché une frappe victorieuse de 20 mètres (79e, 2-1).

Une dernière tentative de loin de Grzegorz Krychowiak a encore donné quelques frayeurs aux Bavarois dans le temps additionnel.

Mais l'essentiel est fait pour le Bayern qui aligne une treizième victoire consécutive en C1, pas la plus impressionnante, mais qui lui permet de mener son groupe avec six points avant un déplacement à Salzbourg début novembre.

© AFP

l'Inter et Romelu Lukaku accrochés à Donetsk

L'Inter Milan et le Shakhtar Donetsk se sont quittés sur un partage 0-0 mardi en Ukraine lors de la 2e journée de la Ligue des Champions (groupe B).


L'Inter a touché deux fois du bois en première période, sur un tir de Barella à la 17e et sur un coup franc de Romelu Lukaku qui a touché la transversale à la 42e. Le Diable Rouge a été accroché dans le rectangle à la 77e, mais l'arbitre n'a pas réagi.

C'est le second partage d'affilée de l'Inter en C1 après le 2-2 contre Mönchengladbach mercredi dernier. Le Shakhtar, qui s'était imposé 2-3 au Real Madrid lors de la 1e journée, est en tête avec 4 points.