La Fédération brésilienne de football (CBF) a retiré sa candidature à l'organisation de la Coupe du monde féminine de 2023, un peu plus de deux semaines avant que la FIFA n'annonce le nom du pays hôte. Le Brésil soutiendra la Colombie en tant que seul candidat sud-américain, a annoncé la CBF dans une déclaration lundi.

 Selon la fédération brésilienne, le refus du gouvernement brésilien, en raison de la crise du coronavirus, d'offrir les garanties requises pour la tenue de l'événement et l'absence de documents nécessaires issus des secteurs public et privé ont motivés ce retrait.

"La CBF comprend la position prudente du gouvernement brésilien et d'autres partenaires publics et privés qui les ont empêchés de formaliser les engagements dans les délais ou de la manière requise", précise la communiqué de la fédération brésilienne.

Outre la Colombie, le Japon et une candidature conjointe de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande restent dans la course.

La fédération internationale de football, la FIFA, doit annoncer le nom du pays organisateur le jeudi 25 juin.