Le Brussels va affronter des concurrents directs et doit faire le plein de points

MOLENBEEK Après avoir affronté quatre équipes du top, le Brussels entame une série de matches face à des équipes plus à sa portée. Pour Christian Rits, pas question de relâcher la pression.

“Cela ne sert à rien d’avoir pris un bon point à Anvers si on ne le confirme pas face à Dender. On doit prendre un maximum de points pour sortir de la zone rouge et ça commence ce soir avec Dender.”

Face à une formation occupant la 13e place, avec deux points de plus que les Bruxellois, Christian Rits espère voir la même mentalité que face à des équipes comme Visé ou Eupen. “Il ne faut surtout pas penser que ce sera un match facile. On doit rester concentré, et avoir la même mentalité et organisation que face aux équipes du top. C’est ce qu’on a travaillé toute la semaine.”

Car lors des prochaines rencontres, le coach molenbeekois veut un bilan chiffré supérieur à celui des cinq dernières semaines.

“On a bien passé ce cap de cinq matches, je veux encore mieux passer celui des cinq prochains. Face à des équipes soi-disant plus à notre portée, on doit montrer la même chose que ce que l’on a fait ces dernières semaines.”

Mais le mentor bruxellois prévient, il ne veut pas mettre la pression sur ses joueurs en dévoilant ce qu’il attend d’eux.

“J’ai un objectif en terme de points que je souhaite atteindre, mais je le garde pour moi. Le dévoiler ne ferait que mettre une pression sur mes joueurs. Tout ce que je peux dire, c’est qu’on sait où on veut arriver à la fin de l’année, pour pouvoir repartir sur de bonnes bases au second tour.”

Il reste donc cinq matches aux Bruxellois pour se mettre au chaud avant la trêve. Et l’arrivée d’un nouveau coach ?

© La Dernière Heure 2011