Le Standard et Charleroi se neutralisent (0-0) dans le derby wallon. Charleroi (16 pts) seul en tête après 6 journées, le Standard (5 pts) est 12e.

RÉSUMÉ: Le choc entre le Standard et Charleroi s'est terminé sans vainqueur (0-0) dimanche dans le cadre de la 6e journée du championnat de Belgique. Les 24.322 spectateurs ont toutefois assisté à un match engagé au terme duquel les Zèbres (16 points) conservent la première place du classement, qu'ils occupent désormais en solitaire après la défaite de Bruges à Mouscron samedi (2-1). Le Standard (5 points) est 12e. Plus tôt dans la journée, La Gantoise et Genk ont partagé l'enjeu (1-1). A 20 heures, Malines-Ostende clôturera la 6e journée.

Pour faire tomber le leader, Ricardo Sa Pinto a titularisé pour la première fois Christian Luyindama en défense à la place d'Alexander Scholz, Carlinhos au milieu et le nouveau venu Duje Cop en pointe. Les supporters rouches ont tenu leur promesse de rester aimables mais leur banderole était claire: "Sclessin notre paradis, votre enfer".

Ils ont été contents de voir que leurs favoris ont pris un départ enthousiaste. Sur un service de Paul-José Mpoku, Carlinhos a expédié une frappe déviée en corner via le poteau (3e). Le milieu brésilien s'est retrouvé à plusieurs reprises en position dangereuse mais sa déviation sur un centre de Sébastien Pocognoli a atterri dans les bras de Nicolas Penneteau (15e). Le gardien carolo s'était déjà montré attentif sur une frappe enroulée de Mpoku (11e). D. D.M. & C.V.

La défense du Standard a également eu des frissons. Kostas Laifis a joué le sauveur en bloquant Kaveh Rezaei, qui avait évité deux arrières (18e), et en anticipant devant David Pollet (20e). Quant à Guillermo Ochoa, il a gardé son équipe dans le match sur une tentative de Rezaei (45e+1).

Felice Mazzù, qui a aligné le même onze de départ depuis la 3e journée, a effectué un premier changement: Cristian Benavente à la place de Rezaei (61e). Cela n'a pas permis à Charleroi de freiner le Standard et Mpoku en particulier. Sur un de ses tirs, Pollet a failli battre son gardien (64e). Ensuite, il a donné un bon ballon à Dieumerci Ndongala, qui l'a pratiquement expédié dans la Meuse (69e).

Charleroi a aussi frôlé le but sur une remise trop courte de Luyindama à son gardien mais Ochoa a effectué le geste qui sauve (72e). Il était écrit que le match se terminerait sans but: Carlinhos a encore gaspillé une énorme chance (89e).


Nicolas Penneteau : "C'est comme ça qu'un choc doit se dérouler, sans débordement"

David Pollet

"On a eu un match assez compliqué, on s'est fait bouger durant le premier quart d'heure puis on a répondu présent. Le score de 0-0 est logique. J'ai eu beaucoup de duels et de ballons aériens, et j'ai essayé de combattre. Je suis un peu trop court sur la possibilité en fin de match.

Le Standard a joué avec beaucoup de longues balles, on a essayé d'être présents sur les deuxièmes ballons. Et on n'a pas eu énormément d'occasions.

On continue sur notre série sans défaite, on va continuer de la sorte et il ne faut pas cogiter."


Nicolas Penneteau

"On a fait un bon match, on était venu ici pour essayer de gagner sans penser à la première place. Avec nos valeurs et nos qualités, on a su garder le zéro face à une équipe qui faisait tout pour gagner.

On voulait ne pas les laisser jouer de derrière en les pressant très haut, ce qu'on a réussi puisqu'ils ont envoyé énormément de longs ballons. On a senti leur impact physique sur les deuxièmes ballons.

On savait qu'ils allaient pousser dans le premier quart d'heure. J'ai fait les arrêts qu'il fallait et l'équipe a fait le reste.

C'était un beau derby wallon, avec de l'engagement, mais respectueux. Un choc sans débordement, c'est génial et c'est comme ça qu'on aime le foot."

Felice Mazzu

"On a pris ce point au courage et à l'organisation. On a manqué de projection vers l'avant, même si on a eu quatre ou cinq situations intéressantes. On a un peu souffert dans le premier quart d'heure de chaque mi-temps, mais on a su garder le zéro. Dans un contexte comme celui d'aujourd'hui, avec le climat au Standard, leur mercato et leur engagement, mes joueurs peuvent être fiers. Le Standard a bien géré, mais comme je l'ai déjà dit, le Standard n'a pas le nombre de points qui correspond à sa qualité. On n'est pas devenu une équipe de Champions League et venir faire 0-0 au Standard chez une bête blessée, ce n'est pas trop mal."

Dorian Dessoleil

"C'était très difficile. On a fait ce qu'on devait faire avec un bon bloc collcetif. Le Standard a mis une grosse pression, et on n'a pas su exploiter nos situations pour rentrer avec les trois points.

Le Standard se devait de gagner et on savait qu'on aurait un match difficile défensivement. On était un peu acculé en deuxième mi-temps, mais on est resté un bloc solidaire en travaillant les uns pour les autres."


Guillermo Ochoa: "on s'est bien amélioré défensivement"

"On a fait un très bon match, avec du sérieux. On n'a pas donné beaucoup de cadeaux, on s'est bien amélioré défensivement et on est présent offensivement. Le mercato est fini, ce qui est positif pour que tout le monde soit concerné. C'est important de ne pas prendre de but, ce qui donne plus d'opportunités pour gagner le match. On n'a pas eu la chance de marquer, même si on a les qualités pour y arriver."

Sébastien Pocognoli

"La cheville n'est pas au top parce que je n'ai pas su terminer le match. Elle a un peu tourné et on verra bien lors des examens cette semaine. Je pensais pouvoir terminer, mais ce n'était pas possible et en tant que capitaine je ne voulais pas mettre l'équipe en difficiulté en n'étant pas à 100%.

Le mercato est enfin fini, on va enfin pouvoir travailler sur des bases solides avec un effectif défini et des joueurs concernés par la suite du championnat. C'est peut-être le début de quelque chose de bien. On doit travailler les automatismes, on a un manque de clairvoyance dans les vingt derniers mètres. Il faut être plus instinctif dans cette zone.

A Sclessin, il faut têtre conquérant et en tant que défenseur je ne veux pas être dans mon camp à l'entame de match. En termes de combativité, on a fait ce que le coach avait demandé, maintenant il faut plus de fluidité.

Avant, le vestiaire n'était pas concerné à 100%, ce qui est logique quand des joueurs aspirent à un transfert et veulent mieux que le standard. Maintenant, on part sur des bases concrètes et l'objectif sera de rajouter un peu de qualité à chaque mercato. La mentalité doit être correcte à partir de maintenant."

Ricardo Sa Pinto

"Je suis seulement déçu par le résultat, on méritait de gagner. C'est pour cela que j'entraîne le Standard, pour voir une vraie équipe, organisée et équilibrée qui utilise tous les espaces du terrain. Il ne manque que la finition dans les derniers mètres. Si on parvient à améliorer cet aspect, je pense qu'on pourra faire une grande saison. On cherchait à tuer le match, mais toujours de manière équilibrée. On devait prendre des risques sans être fou et en étant intelligent. On méritait les trois points face à une grande équipe comme Charleroi, qui est leader."


REVIVEZ NOTRE DIRECT COMMENTE