Revivez la semaine en images

Les Mauves, accrochés en Campine (2-2), ont sans doute terminé leur saison. Plus question de tergiverser dans le haut et le bas du classement. Le Club de Bruges, le Standard et le Brussels engrangent les 3 points de la victoire. Ostende réalise un beau score en partageant face à Genk

BRUXELLES C'est le moment ou jamais de sortir les calculettes! A trois journées du terme de la compétition, aucune décision n'est effectivement encore tombée, même si les verdicts enregistrés ce week-end ont augmenté le pourcentage de certaines hypothèses par rapport à d'autres. C'est, à tout seigneur tout honneur, le cas du Club Bruges qui, depuis vendredi, savait que cette 31e journée ne pouvait que servir ses intérêts. Avec désormais huit points d'avance sur Anderlecht et trois matches à disputer, les Brugeois sont quasiment propriétaires du titre encore détenu par leurs rivaux bruxellois. Il le deviendra d'ailleurs de manière officielle dès vendredi si Balaban et les siens vont s'imposer au Tondreau, et ce, quel que soit le résultat forgé par Anderlecht face au GBA. Si la décision ne tombe pas ce vendredi, il suffira alors à Bruges de prendre deux points de plus d'ici la fin du championnat, et ce, même si le Sporting aligne trois victoires consécutives. Reste, alors, l'hypothèse d'un test-match entre Bruges et Anderlecht: si le leader actuel ne prend qu'un point en trois matches et que son dauphin, lui, dans le même laps de temps, signe un 9 sur 9. Et Anderlecht, nous direz-vous? Peut-il encore raisonnablement penser à conserver son titre? Mathématiquement, la réponse est oui. Champions, les Anderlechtois peuvent effectivement le rester s'ils s'imposent lors de cet éventuel test-match ou, alors, s'ils remportent leurs trois dernières rencontres et que les Brugeois, eux, pendant ce temps, concèdent trois défaites! Suspense, mais lui aussi devenu relatif, avec la lutte pour la troisième place. Là, le grand bénéficiaire se nomme Standard, dont l'avance est désormais de deux unités sur... Charleroi et Genk, deux clubs qui doivent encore s'affronter, ce qui ne pourra que servir les intérêts liégeois s'ils sont gérés avec le même sérieux que celui affiché contre Saint-Trond. Plus féroce que jamais, à l'inverse, c'est le combat pour la survie en division 1. Désormais, ce ne sont plus trois candidats qui en décousent, mais bien cinq, voire six si on y ajoute Beveren, bien pâle depuis quelques semaines. Au jeu des chaises musicales, c'est Mons, cette fois, qui a hérité de la lanterne rouge. Les Montois peuvent-ils espérer s'en défaire alors qu'ils doivent encore se frotter à Bruges et à Anderlecht? Pas sûr. A moins que Mouscron ne soit la très grande victime de cette peur de gagner qui paralyse les mal lotis. Mouscron se déplace, en effet, au Cercle et à Mons avant de recevoir le FC Brussels. Un programme bien plus délicat que celui des Bruxellois et, surtout, des Ostendais. Alors, Mons et... Mouscron vont-ils prendre l'ascenseur pour l'échafaud?



LE PROGRAMME

-

2-2: Mbo Mpenza, monté en fin de match, a offert... le partage à Anderlecht, mené au score jusqu'à la 83e minute. Le Sporting sauve un point au Kuipje mais peut définitivement oublier le titre.

-


4-1
(Samedi 20h00): Le Standard a dû faire face à deux écueils avec l'indigeste défaite contre Anderlecht puis l'annonce du retrait de D'Onofrio en fin de saison. Les Standardmen ont bien digéré ces contrariétés. L'adversaire du jour, Saint-Trond, quasiment sauvé, n'était pas le pire des sparring partner pour le Standard qui avait sans doute à coeur d'effacer l'humiliation de l'aller. Le Standard fut étrillé 4-1. Ce soir, l’affront est lavé le Standard bat les canaris sur le même score !

-

3-0 (Samedi 20h00): Dame! Après ces mois de disette, de polémiques et de pression médiatique, cela fait du bien de se signaler par un nouveau succès, le deuxième en 2005, qui plus est sur un score aussi éclatant. On voudrait croire que cette victoire contribuera à ramener un peu de sérénité et de calme au boulevard du Tivoli. Si ces trois points mettront du beurre dans les épinards des Centraux, on peut cependant penser que la fin de championnat sera encore quelque peu agitée en coulisses, à l'image de tout le deuxième tour des Loups.

-

0-1 (Samedi 20h00): Peu de choses à retenir finalement de cette rencontre, les Gantois se sont réveillés en fin de partie et c'est le Croate Dario Smoje qui a trompé le gardien de Lokeren peu inspiré ces derniers temps.

-

0-1 (Samedi 20h00): En s'imposant avec peine par le plus petit écart samedi soir au Canonnier, les leaders du championnat ont fait un grand pas vers le titre puisqu'ils possèdent à présent huit unités d'avance sur les Anderlechtois à trois journées de la fin.

-

2-0 (Samedi 20h00): Jamais, les Dragons n'ont semblé dans le match et aucun choc psychologique n'est intervenu avec le limogeage de Jos Daerden. Pire même, l'Albert nous semblait, hier, moins bien en place tactiquement que lors de ses dernières sorties.

-

2-2 (Samedi 20h00): Attention, match à enjeux! On a joué à fond du côté du Fénixstadion où Limbourgeois et Côtiers ont donné jusqu'à leur dernière calorie pour finalement arracher un point. Ostende joue vraiment le rôle d'arbitre en cette fin de saison puisque le club sera le dernier adversaire du Standard dans ce championnat.

-

3-2 (Samedi 20h00): Après la déconvenue de la semaine dernière à Ostende, Johan Vermeersch attendait de ses troupes qu'elles se montrent enfin dignes des efforts entrepris pour que football rime toujours avec division 1 au stade Machtens. La composition d'équipe s'en retrouvait quelque peu changée, avec le retour de Theunis dans l'axe défensif aux côtés de Wuillot, et la rentrée de Haydock ayant purgé sa semaine de suspension. Zezeto était également renvoyé sur le banc, Robert Waseige lui ayant préféré Snelders.

-

0-4 (Dimanche 15h00): Et une victoire de plus pour Charleroi !Charleroi l’a emporté avec beaucoup de facilité face au cercle de Bruges peu inspiré. Sans en parler, le Sporting attend maintenant avec impatience le déplacement du 15 à Genk. Avant cela, il s'agira de ne pas cochonner les retrouvailles avec Robert Waseige...