Il fallait éviter que Leko... prît son pied

MOUSCRON En évitant que Clement d'abord, Djokic ensuite ne ponctuent un des nombreux coups francs délivrés par Ivan Leko, Marc Volders a parfaitement assumé, une fois encore, son rôle de dernier rempart : "Je suis satisfait. Ce match s'inscrit dans la continuité de mes prestations antérieures", sourit, modeste, le gardien de l'Excel.

Pendant le repos, Marc Volders avait cependant élevé la voix, dans le vestiaire : "J'étais fâché car nous avions beaucoup trop négligé une des consignes prioritaires qui nous avaient été dictées avant le coup d'envoi. Le coach n'avait pas orchestré un placement particulier pour empêcher Clement d'exercer son redoutable coup de tête mais il avait beaucoup insisté pour qu'on élimine de la rencontre un homme ou plutôt... un pied : le gauche de Leko. Or, nous avions commis beaucoup trop de fautes, particulièrement sur notre flanc gauche".

La diatribe a dû porter ses fruits : Leko ne s'est plus guère extirpé de la nasse en seconde période.

"Cette victoire, que nous avons méritée, va nous faire un bien fou, prédit encore Marc Volders. À condition que nous la confirmions, à Charleroi, par un nouveau résultat positif. Nous ne sommes pas encore sauvés. Ce n'est que lorsque nous aurons engrangé trente-quatre points que nous pourrons commencer à souffler."

Sorti prématurément en raison d'une gêne lancinante au mollet, Walter Baseggio savourait, lui aussi, ce succès de sa nouvelle formation : "Chapeau à toute l'équipe, soulignait-il avec conviction. Nous avons prouvé que nous pouvions intelligemment gérer un match en alliant une touche technique à une belle dose d'agressivité. Nous avons su contenir, au début, les longs ballons du Club et prévenir leurs tentatives d'infiltration, un des points forts des Brugeois. Dès que nous avons ouvert le score, nous avons combiné simplement et nous les avons contraints à jouer latéralement. C'était l'indice qu'ils ne trouvaient pas de solution. Je constate ici que les nouveaux venus trouvent leurs marques : nous composons un bon groupe."



© La Dernière Heure 2008