Horst Eckel, le dernier des héros allemands du "miracle de Berne", la première victoire de l'Allemagne de l'Ouest en Coupe du monde de football en 1954, est mort vendredi à l'âge de 89 ans, annonce la Fédération allemande de football. Joueur de Kaiserslautern, il était le plus jeune de l'équipe victorieuse en finale de la Hongrie (3-2), grandissime favorite de la Coupe du monde 1954 en Suisse.

Ce triomphe inattendu est resté comme un moment fondateur de l'identité allemande d'après-guerre, bien au-delà du sport. Pour la première fois les Allemands eurent un motif de fierté collectif depuis la honte du nazisme et de la défaite catastrophique de la Seconde Guerre mondiale.