Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé sont sous le feu des critiques. Ces derniers jours, une vidéo des deux amis a refait surface. Sur les images, on entend les deux acolytes avoir des propos jugés racistes lors d'un voyage au Japon. "Toutes ces sales gueules pour jouer à PES mon frère, tu n’as pas honte", "Vous êtes en avance ou pas dans votre pays" disent les deux Français. 

Si les joueurs se sont déjà excusés pour leur attitude, Konami a déjà annoncé la rupture de contrat avec les deux joueurs. Le FC Barcelone, le club des deux joueurs, n'avait pas encore réagi. Dans un communiqué, les Catalans se sont montrés très remontés. "Le FC Barcelone regrette profondément le mécontentement des supporters japonais et asiatiques et des partenaires de notre Club provoqué par une vidéo parue il y a quelques jours sur les réseaux sociaux dans laquelle deux joueurs de l'équipe première (Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann) faisaient preuve d'un manque de respect dans leur attitude envers plusieurs employés de l'hôtel où ils séjournaient" commence le club.

Avant ensuite de charger les deux joueurs. "Cette attitude ne coïncide en rien avec les valeurs que le FC Barcelone représente et défend [...] Le Conseil d'Administration qui gère aujourd'hui le Club s'engage à ce que des épisodes de cette nature ne se reproduisent pas. Les joueurs ont déjà montré leurs regrets et se sont excusés auprès des fans et partenaires japonais, ce que le Club apprécie. Néanmoins, le FC Barcelone se réserve le droit de prendre les mesures internes qu'il juge appropriées."

Pour rappel, les deux joueurs ne sont pas en odeur de sainteté chez les Blaugranas. Le premier pourrait être vendu afin de prolonger Lionel Messi. Tandis que le second s'est une nouvelle fois blessé pour quatre mois et n'a jamais réussi à justifier l'énorme investissement de 135 millions réalisé en 2017.