Les temps sont durs pour les clubs de football et leurs dirigeants.

Souvenez-vous du FC Sion? Ce fantasque club suisse où avait évolué un certain Mujangi Bia et Petit Pelé Mboyo il y a trois saisons de cela. Très souvent englué avec des problèmes liés à la justice, le club avait notamment reçu une amende de 35 points il y a dix ans pour une histoire de transferts frauduleux. Le sulfureux président, Christian Constantin, doit faire face à des problèmes financiers et l'arrêt du championnat, et donc de recettes, handicape fortement le club économiquement.

Dès lors, il a choisi de ne pas tergiverser: il a décidé de licencier pas moins de neuf joueurs rapporte le média 20 minutes. Par cette mesure, Pajtim Kassami (ex Fulham), Alex Song (ex-Barça), Ermir Lenjani, Xavier Kouassi, Seydou Doumbia (ex-AS Roma), Mickaël Facchinetti, Christian Zock, Birama Ndoye et Johan Djourou (ex-Arsenal) se retrouvent au chômage.

Légal? Pas si sur que ça...

Pour justifier ces licenciements, le président a énoncé "un cas de force majeur". Interrogé par le média, il ne s'est pas longuement épanché sur le sujet: "Le club est privé de tous ses revenus. Il nous est interdit de leur offrir leur travail." Face à cette situation inédite et surréaliste, le syndicat suisse des joueurs (SAFP) est monté au créneau pour dénoncer ces comportements abusifs. " Nous espérons que ces licenciements abusifs seront immédiatement révoqués et qu’une discussion sur les alternatives possibles s’ouvrira" 

Une nouvelle bataille juridique de plus pour le FC Sion...