Mons 1 Malines 1

Mons : Berthelin; Wiggers (28e Krivic), Adriano, Mirri, Jay; Dalmat, Ragued, Brahami (78e Amroune), Cordaro; Aliyu Datti (56e Stolica), Zoko.

Malines : Adamovic; Chen, Van Hoevelen, Ivens, Van Goethem; Mellemans (59e Asare), Geudens, Persoons, Dunkovic; Charaï (46e Nong), Vleminckx (72e Bajevski).

Arbitre : M. Verbist.

Avertissements : Ragued, Aliyu Datti, Van Hoevelen, Geudens, Cordaro.

Les buts : 52e Brahami (1-0), 73e Dunkovic (1-1).

MONS Avant d'aller défier les Hurlus de Marc Brys, José Riga et ses hommes se devaient de faire fructifier un solde jusqu'alors vierge de toute unité. Devant les promus malinois, eux aussi battus par un ténor lors de la journée inaugurale, José Riga modifiait quelque peu ses batteries puisqu'Aliyu Datti, qui ne fêtait hier soir que sa seconde titularisation depuis son retour au Tondreau, relayait Stolica tandis que Wiggers devait rapidement jeter l'éponge. En face, Peter Maes choisissait de faire confiance au onze qui avait causé les pires misères à Anderlecht.

Vu les difficultés rencontrées par les Montois pour s'approcher de la cage d'Adamovic, personne n'aura osé contester les choix du coach malinois. En revanche, la tactique prônée par l'ex-portier d'Anderlecht n'a pas réellement contribué à la beauté du jeu qui, il faut bien l'avouer, n'a pas atteint des sommets hier soir.

Après un départ en trombe, difficilement maîtrisé par les Malinois, les hommes de José Riga ne parvenaient plus à trouver la parade face au double rideau défensif déployé par le KV. Hormis quelques essais à distance, souvent consécutifs à des efforts individuels, le public n'avait rien à se mettre sous la dent, si ce n'est un corner de Brahami qu'Adriano dévia vers les gradins. Guère servis, les avants locaux pouvaient reprocher à l'entrejeu une certaine lenteur dans la remontée du cuir.

Convaincu que son équipe avait fait le plus dur, Peter Maes injectait du sang neuf à la pause par l'intermédiaire de Nong mais c'est l'effet inverse à celui escompté qui se produisait. Comme souvent dans pareil contexte, c'est une phase arrêtée qui venait débloquer la situation : Brahami, positionné dans le centre du jeu, se payait un essai imparable dont il a le secret. Le plus dur était fait ! C'est ce que pensaient les Montois qui, dans la foulée, se ruaient à l'assaut du but adverse. Cordaro, idéalement servi par Brahami, tergiversait au moment d'armer et Adriano vit un énième heading terminer dans la nouvelle T2. Mais alors qu'on pensait que plus rien ne pouvait arriver aux Dragons , un coup-franc anodin de Dunkovic terminait sa route au fond des filets de Berthelin et jetait un méchant froid sur le Tondreau.

Groggys, les joueurs locaux voyaient la première entrée au jeu d'Amroune d'un bon oeil mais l'attaquant algérien n'eut pas plus de réussite que ses coéquipiers, sous les yeux de Dahmane dont c'était la première visite depuis son départ à Genk.

Nantis d'un maigre point sur six, les Montois sont d'ores et déjà dans l'obligation de réagir mais il faudra montrer un autre visage pour espérer forger un résultat en terres mouscronnoises.



© La Dernière Heure 2007