Football

la nouvelle enceinte des "Rouches" pourrait être construite à Glain

LIEGE Le quotidien Het laatste Nieuws affirme dans son édition de ce mercredi que le futur nouveau stade du Standard de Liège devrait être construit à Glain, sur le territoire comunal de la ville de Liège. "Le stade, financé par le secteur privé, pourrait contenir 40.000 spectateurs et serait mis en service pour la saison 2012-2013", selon le quotidien.

Interviewé dans le journal, le vice-président et homme fort du Standard Luciano D'Onofrio ne confirme pas cette localisation, mais bien la volonté du club de se doter d'une nouvelle enceinte.
"Depuis la reprise en 1998, la direction actuelle a assuré la bonne santé financière du club, a modernisé Sclessin et a mis sur pied l'Académie Robert Louis Dreyfus", souligne Luciano D'Onofrio dans les colonnes du Het Laatste Nieuws. "La construction d'un nouveau stade est notre dernier grand projet. Lorsque nous nous retirerons, nous laisserons ainsi un bel héritage".

Personne n'a pu nous confirmer cette information mercredi à Sclessin, où la direction est en vacances.
Mais pour rappel, le Standard ne cache pas depuis plusieurs mois sa réflexion de construction d'un nouveau stade, coincé qu'il est sur son site actuel de Sclessin. Le site de l'ancien charbonnage Patience et Beaujonc rue Emile Vandervelde à Glain, faisait partie des possibilités avec d'autres (Wandre, notamment). Le seule certitude jusqu'à présent était la volonté manifestée par le pouvoir communal liégeois de garder le Standard sur son territoire.

En attendant, le conseiller communal MR Michel Peeters, élu de Glain, a déjà réagi à l'information. "A ma connaissance, le dossier n'en est qu'au stade des premières prises de contact, un autre terrain étant encore convoité par les dirigeants du Standard, mais d'ores et déjà, je m'interroge quant à la pertinence du choix de la construction de ce stade à Glain.

Les Glaintois n'ont aucunement besoin des importantes nuisances générées par l'exploitation d'une telle infrastructure: routes fermées, forces de l'ordre en nombre, saletés jonchant le sol, trafic excessivement densifié, etc. Ce qu'il faut pour les Glaintoises et Glaintois, c'est un projet créateur d'emplois".
Ce n'est sans doute que le début de la polémique dans ce dossier qui ne fait pas non plus l'unanimité chez les supporters, souvent attachés à leur enceinte de Sclessin.