Hier, c'était le président du Fenerbahçe, Aziz Yildirim qui était placé en détention provisoire

ISTANBUL La police turque a lancé tôt lundi une deuxième vague d'arrestations dans le cadre d'une vaste enquête sur des matches de championnat de football truqués et a placé en garde à vue le président du club de Trabzonspor (D1) Sadri Sener, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

Sener a été transféré au siège de la police Istanbul, d'où est partie l'enquête sur des soupçons de tricherie concernant 19 matches de première division de la saison 2010-2011, et diverses malversations allant de l'exercice illégal de la fonction de manager à des irrégularités comptables.

Un ancien dirigeant de la Fédération turque de football (TFF), Mehmet Levent Kizil, a également été arrêté lundi matin, selon Anatolie.

Les locaux de Trabzonspor avaient déjà été perquisitionnés lors d'une première vague d'arrestations, le 3 juillet, au cours de laquelle 61 suspects ont été arrêtés, dont 26 ont été placés en détention provisoire.

Dernier suspect incarcéré, le président du club de Fenerbahçe (D1), Aziz Yildirim, a été placé en détention provisoire dimanche soir.

Selon les médias turcs, Fenerbahçe et son président sont au coeur de l'affaire et sont soupçonnés d'avoir manipulé des matches au cours de l'exercice 2010-2011 qui a vu le club remporter le titre aux dépens de Trabzonspor lors de l'ultime journée grâce à une meilleure différence de buts.

La Fédération turque de football pourrait prendre des sanctions immédiates: elle a jusqu'à vendredi pour communiquer à l'UEFA (union européenne de football) les noms des clubs qui disputeront les compétitions européennes de la saison à venir.

© La Dernière Heure 2011