Ligue des Champions: si le Real Madrid et L'AC Milan se sont imposés ce mercredi soir, Liverpool et Valence ont connu la défaite

Les résultats de la soirée

BRUXELLES Le Milan AC, décrété en crise après un début de saison raté, a stoppé l'hémorragie et remis un peu d'ordre en prenant les rênes du groupe D grâce à sa large victoire contre Shakhtar Donetsk (4-1), Liverpool peut lui quasiment dire adieu à la C1 après sa défaite contre Besiktas (2-1).

Groupe A:

Besiktas (Tur) - Liverpool (Ang): Les Reds ne peuvent plus faire croire à l'accident. Leur départ catastrophique (1 nul, une défaite) est en train de se muer en parcours calamiteux. En allant perdre (2-1) contre le dernier du groupe avant le match, les Reds ne peuvent plus espérer sérieusement se qualifier. Une vraie surprise et une vraie claque pour les finalistes de la dernière édition, qui vont même devoir batailler pour l'UEFA. Les Turcs ont eux encore leur mot à dire.

Marseille (Fra) - FC Porto (Por): Marseille a tenu quelques minutes le résultat parfait après un but de Niang, mais n'a pas résisté au retour de Porto sur penalty (1-1). Mais ce nul n'hypothèque rien puisque l'OM reste leader de son groupe avec deux points d'avance sur Porto. Même si les poteaux du Vélodrome ont tremblé, l'OM a bien tenu. Marseille a en tout cas montré que les premiers points glanés au Vélodrome en championnat ce week-end n'étaient pas un écran de fumée. La qualification n'est en tout cas plus très loin, reste à finir le travail.

Groupe B:

Chelsea (Ang) - Schalke 04 (All): Si le départ de Mourinho et les déclarations malencontreuses de Drogba avaient fait croire que les Anglais n'étaient pas dans leur meilleure passe, tout semble effacé. Car les Blues déroulent comme si de rien n'était, faciles vainqueurs de Schalke (2-0) et désormais confortables leaders de leur groupe. L'Ivoirien s'est en plus définitivement réconcilié avec son public en marquant le 2e but, après celui de Malouda. La voie est désormais tracée pour des Blues qui ont un pied en 8es.

Rosenborg (Nor) - FC Valence (Esp): Les Valencians n'ont pas su éviter le piège tendu par des Norvégiens qui avaient peut-être été enterrés un peu vite. Battus 2 à 0, les Espagnols se sont compliqués considérablement là tâche. Rosenborg a lui encore une branche sur laquelle s'accrocher.

Groupe C:

Olympiakos Le Pirée (Gré) - Real Madrid (Esp): Cela ne devait pas être une promenade de santé, et cela ne l'a pas été. Certes le Real Madrid a gagné (4-2), mais il n'est pas passé loin de la catastrophe. Mené, il a eu beaucoup de mal face à des Grecs qui ne font peut-être pas de bruit, mais sont terriblement difficiles à jouer. Si Robinho avait dû être mis au piquet après une soirée qui avait fait du bruit au Brésil, il s'est majestueusement rattrapé, sauvant les Madrilènes grâce à un doublé extrêmement bienvenu.

Werder Brême (All) - Lazio Rome (Ita): Les Allemands ne sont pas encore morts. Ils ont mis fin à leur paradoxe: solide 2es de la Bundesliga, ils n'avaient pas encore remporté le moindre match en C1. Grâce à sa victoire (2-1), Brême peut donc encore y croire.

Groupe D:

Benfica Lisbonne (Por) - Celtic Glasgow (Eco): Les Portugais avaient un besoin vital de gagner. Il faut croire que certaines équipes en raffolent. Un but en toute fin de match leur permet d'entretenir l'espoir (1-0), même si cela reste difficile. Glasgow peut lui se mordre les doigts.

Milan AC (Ita) - Shakhtar Donetsk (Ukr): Milan a contenu la crise qui couvait, et qui ne demandait qu'à s'étendre. La tête sous l'eau dans le Calcio, agrémenté d'un début de saison européenne bien morne, les tenants du titre devaient réagir. Ils l'ont fait, avec la manière, remettant de l'ordre en Ligue des champions. Le retour de Kaka a peut-être joué, mais c'est Gilardino, éternellement décrié, qui, d'un doublé de la tête, a ouvert la voie à son club, bien suivi par Seedorf, lui aussi auteur d'un doublé. Rien n'est fait, mais l'essentiel est sauf.