Le site de Neerpede largement favori

Football

Benoît Delhauteur

Publié le

Une décision définitive sera prise d'ici fin mars. "Quitter le stade actuel est inéluctable, " clame le bourgmestre Simonet

ANDERLECHT La semaine dernière, le président Roger Vanden Stock laissait planer le doute dans le dossier du nouveau stade en déclarant que "le Sporting pourrait très bien encore évoluer 20 ans dans son arène actuelle" .

En réalité, le dirigeant mauve a plutôt tenté de noyer le poisson pour calmer les commerçants voisins, car le dossier connaîtra prochainement une avancée très importante : d'ici fin mars, une décision définitive sera prise quant au choix du site du nouveau stade, d'une capacité de 50.000 places et dont le modèle sera celui de l'ArenA d'Amsterdam.

L'hypothèse d'ajout d'un troisième anneau est donc définitivement écartée. "Pour des questions de sécurité, d'environnement et de qualité de vie des riverains, il est hors de question de permettre l'extension du stade actuel, expliquait hier le bourgmestre d'Anderlecht, Jacques Simonet. Les raisons sont également d'ordre technique : Johan Vermeersch, qui a construit l'enceinte, a expliqué clairement que c'était infaisable."

Le bourgmestre est apparu très déterminé et pour la première fois, il n'y avait pas la moindre once de doute dans son discours : "Un jour ou l'autre, le Sporting devra quitter le stade Constant Vanden Stock, c'est inéluctable."

Les négociations sont bien avancées avec la commune d'Anderlecht, qui propose deux sites, Neerpede et la Petite-Île, mais deux autres locations sont possibles : au Heysel et à Schaerbeek, derrière la gare. Les responsables politiques anderlechtois sont pourtant confiants. "Le passé a déjà montré à quel point le Sporting apportait une renommée internationale à Anderlecht. Nous tenons absolument à garder le club chez nous. Aujourd'hui, les négociations sont bien avancées. Nous avons demandé au club de nous préciser plus exactement quelles étaient leurs exigences en termes de superficie, de parkings et de capacité. Un choix sera opéré avant les vacances de Pâques."

Si la commune d'Anderlecht a doublé ses chances en proposant deux sites, Jacques Simonet ne cache pas sa préférence pour l'un d'eux. "J'ai toujours dit que Neerpede offrait à mes yeux plus d'avantages, surtout en terme d'accessibilité. Nous pourrions même créer une bretelle d'autoroute pour sortir du ring et atteindre le stade en ligne directe. Pour la Petite-Île, cela me paraît plus fastidieux : nous ne sommes plus en URSS et je ne vois pas trop comment on pourrait drainer une foule de 50.000 personnes en pleine zone industrielle pour un match décalé à 18h !"

Neerpede : 15 hectares etle ring juste à côté

Roger Vanden Stock est en vacances cette semaine mais le discours reste le même du côté du Sporting : "Notre priorité est de rester dans la commune d'Anderlecht."

Autre élément favorable : l'espace de 15 hectares disponible à Neerpede est largement suffisant pour le projet et la proximité du Ring de Bruxelles est un énorme atout. Bref, tous les feux sont au vert pour le site de Neerpede, désormais grandissime favori pour accueillir le nouveau stade.



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info