Football

Le Trophée, destiné aux clubs pros et aux clubs de D1 à D3 amateurs, est relancé par Les Sports +

C'était une manière de boucler à la boucle. Quelques semaines après le lancement de notre nouveau site Les Sports +, il nous paraissait opportun de relancer l'un des trophées créés à l'époque par le quotidien Les Sports: le Trophée Jules Pappaert.


Comment fonctionne le Trophée Pappaert?

Le Trophée récompense en fin de saison le club qui aura signé la plus longue série d'invincibilité en championnat. Pour cette renaissance et vu la réforme du football belge, le Trophée sera désormais scindé en deux: une récompense pour les clubs professionnels, de D1A et D1B, et une autre pour les club amateurs francophones. Dans les classements actuels, certains clubs font bonne figure mais leur série s'est déjà arrêtée. En pro, c'est le cas du leader, Westerlo, et du troisième, le Standard. Avec une série en cours de 13 matches sans défaite, Genk a une très belle carte à jouer. Chez les amateurs, Tilleur est un prétendant sérieux, avec une série en cours de 14 matches (le barrage contre La Louvière n'ayant pas été pris en compte).


Comment est né le Trophée?

C'était l'époque où le quotidien Les Sports intégré, plus tard, dans la Dernière Heure, se colorait de rose. Jacques Lecoq, son rédacteur en chef, eut un jour l'idée de créer un challenge récompensant la formation qui alignerait, dans le cours d'une saison, le plus grand nombre de matches sans défaite en championnat. L'Union Saint-Gilloise était chère à son coeur. Entre le 8 janvier 1933 et le 10 février 1935, l'équipe de la Butte avait disputé 60 matches sans essuyer le moindre revers, performance plus jamais réalisée par la suite: l'Union 60 était née. Jules Pappaert, son arrière gauche, qui enfila quatre capes de Diable rouge, en était le capitaine. Tout naturellement, Jacques Lecoq décida de baptiser le nouveau trophée de son nom.

La saison 1952-53 lança le trophée Pappaert, qui allait bientôt vivement intéresser les clubs concernés. Le Standard en fut le premier lauréat. Seuls les clubs des trois premières divisions du pays pouvaient le conquérir. Jacques Lecoq estimait qu'en promotions - la quatrième division de l'époque - les club pouvaient trop facilement accumuler les matches sans échec. Chaque début de semaine, "Les Sports" publiait un double classement: le général et celui des séries en cours. Pour figurer dans ce dernier classement, il convenait d'avoir aligné au moins trois rencontres de rang sans défaite.

Le Trophée Pappaert perdura jusqu'en 2012. Il fut très vite qualifié de chaîne sans fin. Les séries de victoires se s'interrompaient pas, en effet, au terme de la saison. Elles débordaient d'une campagne à l'autre, même si un lauréat était élu avant les vacances. Un trophée était remis à son capitaine au début de la campagne suivante. Après 2012, le Trophée tomba en désuétude. Mouscron-Péruwelz en fut le dernier lauréat.



Le palmarès du Trophée Pappaert

  • 1953 Standard 15 matches sans défaite
  • 1954 AA La Gantoise 25
  • 1955 FC Herentals 14
  • 1956 Union St-Gilloise 17
  • 1957 SV Waregem 17
  • 1958 RC Tournai 15
  • 1959 Daring CB 19
  • 1960 Standard 16
  • 1961 FC Turnhout 19
  • 1962 Standard 19
  • 1963 Antwerp FC 20
  • 1964 Waterschei TG 20
  • 1965 Overpelt VV 21
  • 1966 SV Waregem 26
  • 1967 RC Tournai 20
  • 1968 Boom FC 18
  • 1969 WSC Lauwe 14
  • 1970 AS Eupen 19
  • 1971 Standard 18
  • 1972 Club Brugeois 21
  • 1973 Waterschei TG 18
  • 1974 Waterschei TG 25
  • 1975 RWDM 30
  • 1976 Union St-Gilloise 23
  • 1977 SC Anderlecht 18
  • 1978 Club Brugeois 18
  • 1979 RJ Bruxelles 25
  • 1980 FC Seraing 25
  • 1981 Stade Louvaniste 20
  • 1982 SK Saint-Nicolas 20
  • 1983 SC Anderlecht 18
  • 1984 RJ Bruxelles 17
  • 1985 SC Anderlecht 33
  • 1986 FC Ostende 16
  • 1987 SK Beveren 25
  • 1988 Saint-Trond VV 26
  • 1989 FC Zwarte Leeuw 27
  • 1990 FC Malinois 24
  • 1991 Club Brugeois 32
  • 1992 Standard 22
  • 1993 FC Seraing 33
  • 1994 Patro Eisden 25
  • 1995 Club Brugeois 25
  • 1996 Racing Genk 23
  • 1997 Dessel Sport 27
  • 1998 FC Courtrai 31
  • 1999 AEC Mons 29
  • 2000 SC Anderlecht 26
  • 2001 SC Anderlecht 28
  • 2002 Racing Genk 26
  • 2003 Excelsior Virton 18
  • 2004 RS Waasland 21
  • 2005 Club Bruges 31
  • 2006 KVSK Overpelt-Lommel 42
  • 2007 Standaard Wetteren 24
  • 2008 Standard 31
  • 2009 Lierse 19
  • 2010 CS Visé 30
  • 2011 SC Anderlecht 24
  • 2012 R Mouscron Peruwelz 30
  • 2013 Hoogstraten VV 18
  • 2014 Standard de Liège 16
  • 2015 Saint-Trond VV 20