Les chiffres de l'épidémie sont reparties à la hausse en Angleterre et, hormis Liverpool et Everton devant une assistance limitée, les clubs de Premier League rejouent à huis clos. Les joueurs continuent à être testés deux fois par semaine.

"Il s'agit de nous protéger", a confié l'entraîneur de Wolverhampton, Nuno Espírito Santo, à la BBC. "Depuis le début de la pandémie, notre personnel de cuisine a confectionné des boîtes pour permettre de préparer des plats. Au plus fort de la pandémie, tout le monde en recevait à la maison. Quand ça s'est calmé, chacun a pu aller faire ses courses. Mais maintenant, avec aussi la nouvelle souche du virus qui est apparue, nous avons repris le système. Les joueurs et leur famille ne peuvent plus aller faire leurs courses".