Quant à Capuano, son groupe le satisfait, même s’il a encore besoin de réglages

EUPEN Mercredi soir, Eziolino Capuano nous livrait sa première analyse d’après-match.

“Il y a de grandes satisfactions dans le jeu proposé par mon équipe mais il reste du travail, car il y a trop d’espaces entre les lignes ! J’ai désiré voir jouer l’ensemble du noyau et il n’y avait pas d’enseignements à retirer de mon onze de base ! La disposition tactique a été modifiée par rapport à mon prédécesseur, comme je vous l’avais signalé en début de semaine. Désormais, Eupen joue en 5-3-2 avec 4 lignes différentes et nous passons en 5-1-3-1 en reconversion défensive…”

Même s’il demande de ne pas trop tirer de conclusions quant au onze qui a débuté au Bielmont, il est fort probable qu’excepté quelque(s) rare(s) modification(s), par exemple Milicevic pour Espinal, ce soit l’équipe qui débute samedi au Gaverbeek, à savoir : Werner, Diniz, Zukanovic, Kocabas, Alex, Jadid, Iandoli, Colinet, Saglik, Milicevic et Jefferson.

De retour de sa revalidation à San Lucido pour soigner une déchirure à la cuisse, Mathias Lepiller nous livrait ses impressions sur les derniers événements qui ont touché l’Alliance.

“J’ai constaté que les choses avaient beaucoup bougé durant mon absence. Ça fait bizarre car, dans un premier temps, les décideurs avaient dit vouloir garder l’équipe qui avait assuré la montée, précisait l’attaquant français. J’ai été surpris par tout ce chamboulement et j’espère que ce sera un mal pour un bien… à présent, il y a tant la qualité que la quantité au sein du noyau, ce qui poussera tout le monde à se remettre en question.”

Et comment se porte celui qui reste, malgré plusieurs renforts, l’arme offensive principale des germanophones ?

“Très bien, je reprends les collectifs ce lundi et, avec le contexte actuel, je suis encore plus motivé !”

Puisse cet état d’esprit rejaillir sur l’ensemble du groupe…


© La Dernière Heure 2010