Six invités, six questions clés

BRUXELLES Suite de notre table ronde réalisée au Chalet Robinson avec Silvio Proto, William Vainqueur, Thomas Meunier, Julien Gorius, Jérémy Taravel et Bryan Verboom, les représentants des six clubs qualifiés pour les playoffs 1 qui démarrent ce samedi. Nous leur avons soumis six questions thématiques, une par club. Priorité au leader, Anderlecht, et à son principal rival à l’heure actuelle, Zulte Waregem.

Anderlecht : difficile à gérer, la position de leader ?

Proto : “C’est une habitude. On est attendu chaque année. Pour certains clubs, terminer deuxième peut être une super saison. Pour nous, quoi qu’il arrive, ce sera une catastrophe. On est les favoris. Les autres joueurs ici présents ne s’imaginent pas la pression qu’on a sur les épaules. En Belgique, il y a peut-être 75 % des gens qui attendent qu’Anderlecht se casse la gueule.”

Vainqueur : “Bien sûr qu’on espère qu’Anderlecht craque. Cela se voit surtout chez les supporters, mais cela se ressent aussi un peu dans le groupe.”

Meunier : “C’est clair que si ce n’est pas Bruges qui finit champion, on préfère que ce soit tout sauf Anderlecht.”

Taravel : “Que tout le monde se casse la gueule !” (rires)

Gorius : “À Genk, il n’y a aucune haine, aucune jalousie vis-à-vis d’Anderlecht. Si Anderlecht est champion, tant mieux pour lui. Au moins la Belgique sera bien représentée en Coupe d’Europe.”

Verboom : “Préfère-t-on entamer les playoffs depuis la deuxième place ? On ne pense pas à cela. Personnellement, je trouve que c’est mieux d’être premier et de devoir le rester.”

Taravel : “Je préférerais aussi être le premier... (sourire) C’est bien d’attendre le faux pas du leader, mais s’il n’arrive pas, impossible de revenir. Quand tu es premier, tu as ton destin entre tes mains.”

Gorius : “Pareil. Quand tu es premier, tu peux peut-être te permettre d’avoir un joker à un moment donné, ce que les autres n’ont pas.”

Meunier : “Moi je trouve que c’est mieux d’être troisième ou quatrième et de pouvoir remonter. Mais pour cela, il ne faut pas commencer avec dix points de retard...”

Zulte Waregem : peut-il tenir ?

Proto : “Ils n’ont pas un énorme noyau. Ils ont quasiment toujours joué avec la même équipe type. Pour l’instant, ils sont dans l’euphorie. Ils disent qu’il n’y a pas de pression, qu’ils ne visent pas le titre, mais si la possibilité d’être champion se présente, la pression va arriver et il faudra voir comment ils vont réagir.”

Verboom : “C’est vrai, mais on ne se sent pas fatigué.”

Meunier : “Durant la phase classique, ils ont souvent su provoquer la chance en fin de match. S’ils arrivent à le faire encore dans les playoffs 1, ils pourront continuer sur leur lancée.”

Taravel : “Cela va être dur, mais je pense qu’ils peuvent le faire. On ne les attendait pas là. S’ils ne se prennent pas la tête, ils peuvent tenir. Ils ont des jeunes joueurs avec quelques joueurs d’expérience comme Berrier, Leye, D’Haene… Maintenant, cela va surtout dépendre des premiers matches.”



© La Dernière Heure 2013