Le week-end passé, seul deux des huit matchs au programme ont pu se jouer. Les autres ont été reportés. Un seul cas positif est suffisant pour repousser la rencontre alors qu’il faut au moins sept cas chez les professionnels. Une situation inacceptable pour les capitaines des clubs qui ont décidé de s’unir à travers une lettre ouverte. Lancée par Wouter Corstjens (Patro Eisden) et signée par tous les autres capitaines, dont Jonathan Legear (Visé), Jonathan D’Ostilio (FC Liège). Ils demandent qu’on ne les oublie pas, eux qui sont dans la division tampon entre foot pro et foot amateur mais sans pencher plus dans un camp que dans l’autre. 
 
La lettre:
« Nous, les capitaines de toutes les équipes de Nationale 1, nous sommes unis pour dénoncer la situation actuelle de notre ligue. Ces dernières semaines, plusieurs matchs ont été reportés car une personne infectée du corona ne pouvait pas jouer. Nos clubs/employeurs doivent avoir des joueurs professionnels sous contrat afin de se conformer à leurs conditions de licence sans aucune compensation financière en retour. Ces joueurs professionnels ont les mêmes contrats de travail que les joueurs 1A et 1B et donc les mêmes droits de travail. Nous pensons qu'aucune distinction ne doit être faite au sein d'un même secteur. Pour les joueurs de 1A et 1B, des protocoles séparés sont établis pour continuer la compétition de manière sûre et continue. C'est pourquoi nous demandons à l'URBSFA de répondre à notre appel et de modifier les protocoles de notre série. Une exception à la mesure du vestiaire (dans le respect de la réglementation sanitaire) et des tests Covid systématiques en sont des éléments. Pour que nous soyons également traités de la même manière que le reste de notre secteur et que nous puissions terminer notre compétition en toute sécurité.
De plus, nous demandons un soutien financier pour nos clubs qui font partie du football professionnel en Belgique en raison des conditions de licence imposées. »