Certes, les joueurs de foot norvégiens ne gagnent pas autant que les Espagnols ou les Anglais. Mais c'est une petite révolution en soi puisque le salaire des femmes va être doublé.

La première nation a avoir sauté le pas a été les Etats-Unis. La Norvège n'est donc que le deuxième pays à tenter le coup. Pour arriver à une telle augmentation de salaire, il a fallu que les sportifs hommes acceptent de baisser leur salaire.

Jusqu'à présent, la sélection féminine disposait de 330.000 euros par an tandis que la sélection masculine obtenait près de 694.000 euros. La Fédération a dès lors consenti à baisser de 58 700 euros la dotation des hommes.

Selon des propos relayés par le Huffington Post, "Cet accord est vraisemblablement unique dans le monde", a souligné le chef de Niso, Joachim Walltin, dans un communiqué. "Il est très positif que la Norvège soit un pays pionnier en la matière". Les internationales norvégiennes ont salué ce changement.

Les footballeuses norvégiennes ont un palmarès conséquent avec notamment un titre de championnes du monde (1995), deux championnats d'Europe (1987 et 1993) et une médaille d'or olympique (2000). Les hommes, quant à eux, n'ont encore remporté aucune grande compétition internationale.