Les forces de l'ordre avaient dû utiliser des gaz lacrymogènes pour disperser un groupe de 150 individus violents, après le match aller


LA HAYE Le bourgmestre d'Eindhoven Rob Gijzel a pris des mesures "d'urgence" pour assurer la sécurité dans sa ville en marge du 16e de finale retour d'Europa League entre le PSV et Lille jeudi à la suite des incidents à l'aller en France, a indiqué mardi l'agence de presse ANP.

Les supporters belges du FC Bruges et de Charleroi n'y seront en tous cas pas les bienvenus. La police néerlandaise dispose en effet d'informations indiquant que des supporters de ces deux clubs ont l'intention de se rendre à Eindhoven pour affronter des supporters français et néerlandais.

Les forces de l'ordre seront présentes en nombre. La distribution et la possession de bouteilles en verre seront interdites aux abords du stade. Des policiers belges seront notamment présents à Eindhoven afin de localiser d'éventuels hooligans belges qui auraient l'intention de provoquer des heurts.

Le bourgmestre Rob Gijzel redoute des incidents comparables à ceux survenus jeudi dernier à Lille. Des supporters s'étaient opposés aux forces de l'ordre. Des partisans de Charleroi et du FC Bruges auraient été impliqués dans les heurts.

Du mobilier urbain avait été saccagé, des tables et chaises de terrasses de café avaient été endommagés. Les forces de l'ordre avaient dû utiliser des gaz lacrymogènes pour disperser un groupe de 150 individus violents. Trois supporters néerlandais avaient été interpellés.

© La Dernière Heure 2011