Un enfant d'une dizaine d'années, encouragé par son père, a abreuvé d'injures et traité de "fils de p...", le gardien du Real Madrid, Iker Casillas


MADRID Les insultes visant les joueurs se multiplient dans les stades de football en Espagne, où le gardien camerounais de l'Espanyol Barcelone, Idriss Kameni, a été la cible ce week-end d'injures racistes, notaient lundi les médias espagnols.
Kameni a été l'objet de cris racistes venant de spectateurs placés derrière son but au Camp Nou pendant le derby opposant samedi l'Espanyol au FC Barcelone (1-0 pour le Barça), selon des images montrées par la chaîne Canal +.

Cet incident n'a pas été consigné par l'arbitre de la rencontre, contrairement aux instructions données par l'UEFA sur ces problèmes de racisme dans les stades, écrivait lundi le quotidien sportif madrilène AS.
La chaîne de télévision Cuatro a montré pour sa part un enfant d'une dizaine d'années, encouragé par son père, en train d'abreuver d'injures et de traiter de "fils de p...", le gardien du Real Madrid, Iker Casillas, pendant l'échauffement du match contre Valence samedi.

Le Real a remporté ce match à Valence (3-2), mais Casillas, qui a protesté en demandant à l'enfant de "faire preuve d'éducation", a été déconcentré par les insultes et a encaissé deux buts qu'il aurait pu éviter, selon AS.
Les supporteurs radicaux du Sporting Gijon et du FC Séville, se sont pour leur part copieusement insultés avant d'en venir aux mains dimanche avant le match entre les deux équipes à Gijon (0-1). La bagarre a fait une douzaine de blessés.

© La Dernière Heure 2009