Les Red Flames, 17e au classement FIFA avaient débuté ce tournoi amical par une défaite 1-6 face aux Néerlandaises, 4e au classement FIFA, championnes d'Europe et vice-championnes du monde, jeudi au stade Roi Baudouin. L'opposition était tout aussi relevée dimanche à Aix-la-Chapelle, l'Allemagne étant 2e au classement FIFA.

Par rapport au derby des plats pays de jeudi, le coach fédéral Ives Serneels se passait de Davina Philtjens, qui a reçu un coup face aux Néerlandaises, et de Davinia Vanmechelen, qui prenait place sur le banc. Charlotte Tison et Lenie Onzia les remplaçaient dans le onze de base, tandis que Laura De Neve, blessée au pied, était absente.

Les Red Flames étaient cueillies à froid, l'Allemagne ouvrant le score après 1:30 de jeu par Huth.

Dominées, les Belges trouvaient toutefois le chemin des filets allemands, Julie Biesmans égalisant à la 24e minute en conclusion d'une jolie action collective des Belges. Le but était cependant annulé pour hors-jeu.

L'Allemagne doublait la mise dans le premier quart d'heure de la seconde période, Schüller trompant Justien Odeurs d'une reprise en un temps à la 55e minute: 2-0, score final.

Le triptyque entre les trois nations se terminera le 24 février à Venlo par un duel entre Néerlandaises et Allemandes. Ce triptyque doit surtout promouvoir la candidature commune des trois pays pour l'organisation du Mondial 2027. Il constitue une étape symbolique dans le cadre de la candidature baptisée 'Three Nations, One Goal'.

Avant cela, il y aura l'Euro 2022, pour laquelle les Red Flames sont directement qualifiées grâce au gain de leur groupe à la suite d'une victoire 4-0 contre la Suisse en décembre.