Football

Le Real Madrid, nettement dominé par Getafe samedi (3-1), est tombé de la 2e à la 4e place, à six points du Barça


MADRID Le FC Barcelone, impressionnant sur le terrain du FC Séville samedi (3-0), possède quatre points d'avance en tête de la Liga sur son dauphin, de nouveau Villarreal après son succès dimanche à Huelva (2-1) lors de la 13e journée.

Le Real Madrid, nettement dominé par Getafe samedi (3-1), est tombé de la 2e à la 4e place, à six points du Barça.

Valence, qui a souffert dimanche pour vaincre à domicile le Betis Séville (3-2), s'est emparé de la 3e place, à cinq points du club catalan.

Les Valencians, qui menaient tranquillement à la pause après des buts de Villa (10e) et Mata (20e) se sont fait rejoindre en seconde période (buts de Juanma et d'Emana sur penalty) et se sont retrouvés à 10 après l'exclusion de Marchena (63e).

Ruben Baraja, de la tête, a néanmoins offert la victoire à Valence, qui restait sur deux défaites en Liga dans son stade.

Villarreal menait aussi 2-0 à la mi-temps à Huelva (buts de Cazorla et d'Ibagaza) mais n'a concédé qu'un but en seconde période (un penalty d'Adrian Colunga).

Dimanche soir, le Racing Santander, réduit à 10 en première période, a fini par craquer sur la pelouse de l'Atletico Madrid (1-4) après avoir ouvert le score par Tchité (7e, sur penalty).

L'Espanyol 17e

Le Barça, leader depuis la 9e journée, a creusé pour la première fois un écart supérieur à trois points avec le deuxième, débutant parfaitement contre le FC Séville -meilleure défense avant cette journée- son parcours du combattant face aux autres cadors de la Liga.

Le club catalan va affronter lors des trois journées qu'il reste avant la trêve hivernale ses trois poursuivants directs: Valence (6 décembre), le Real Madrid (13 décembre) et Villarreal (20 ou 21 décembre).

L'équipe entraînée par Josep Guardiola a la meilleure attaque du Championnat (40 buts), avec le meilleur buteur de la Liga (Samuel Eto'o, 14 buts) et la meilleure défense (9 buts encaissés).

L'autre club de Barcelone, l'Espanyol (17e), a subi dimanche sa quatrième défaite consécutive en Liga et les heures sur le banc de son entraîneur Bartolomé Marquez sont comptées.

Le Real Madrid, qui restait sur deux victoires toutes compétitions confondues, a subi samedi à Getafe sa troisième défaite en Championnat, encaissant trois nouveaux buts (20 au total en 13 matches), et a déploré trois nouveaux blessés (Sneijder, Pepe et Torres).

La réaction de l'entraîneur Bernd Schuster a été pour le moins mystérieuse: "C'est une défaite qui ne fait pas mal parce qu'on a vu dès le début que ce serait très difficile de gagner".

© La Dernière Heure 2008