Il appartient désormais à l'équipe de "Pep" Guardiola de répéter à l'extérieur ses performances au Camp Nou

Tous les résultats de la 10e journée de Liga

BARCELONE Le FC Barcelone, en grand danger en Ligue des champions, a assuré samedi sa première place dans le Championnat d'Espagne en domptant Majorque (4-2) mais le Real Madrid, vainqueur d'un chaud derby madrilène sur le terrain de l'Atletico (3-2), reste à l'affût.

Le Real, temporairement relégué à quatre points par le Barça, ne s'est pas fait prier pour recoller à un point sur la pelouse de l'Atletico Madrid, qui n'arrive plus à battre son riche voisin.
La dernière victoire de l'Atletico dans un derby madrilène remonte à la saison 1999-2000. Une éternité pour les supporteurs "colchoneros".

Après une première période horrible, avec leur équipe menée 2-0 (Kaka 5e et Marcelo 25e), ils ont toutefois repris espoir dans les 10 dernières minutes grâce aux indispensables attaquants Forlan (79e, 1-3) et Agüero (81e, 2-3).
Mais le Real avait fait ce qu'il fallait auparavant avec un troisième but signé Higuain (64e). Ce fut quand même très dur après l'exclusion de Sergio Ramos (66e, rouge direct pour une faute sur l'intenable Agüero). Iker Casillas a encore sauvé de précieux points.
Le Barça, qui restait sur un 0-0 à Kazan en Ligue des champions, s'est réconcilié avec le but, grâce à la fougue de Pedro et à la détermination d'Henry.

Pedro Rodriguez Ledesma, 22 ans, s'affirme comme le joueur du moment au Barça, avec un nouveau doublé, moins de 15 jours après celui en Coupe d'Espagne contre la Cultural Leonesa (2-0). Il est le seul "Blaugrana" à avoir marqué dans les trois compétitions.
Avant sa sortie, remplacé par Lionel Messi à la 51e, Pedro a été dans tous les bons coups. Il a ouvert le score du gauche, lancé par une passe très classe d'Ibrahimovic du talon (11e).

Un peu trop laxiste sur un corner, le Barça a subi une égalisation, signée Nunes (20). Mais après une nouvelle tentative de Pedro puis celles de Busquets et Henry, le héros du jour a fini par battre le gardien de Majorque, Aouate, pourtant héroïque sur le coup, redonnant l'avantage au Barça (2-1, 40e).
Trois minutes plus tard, Henry a assommé de la tête l'équipe des Baléares.
En fin de match, Messi, remplaçant, comme Puyol, Alves, Xavi et Iniesta, a transformé un penalty, obtenu après une faute sur Ibrahimovic (4-1, 86e).
Majorque, étonnant 5e avant cette journée après avoir pourtant perdu beaucoup de joueurs à l'intersaison, a relevé la tête avec la réduction du score de Keita (90+2).

Il appartient désormais à l'équipe de "Pep" Guardiola de répéter à l'extérieur ses performances au Camp Nou (6-1 contre Saragosse lors de la 8e journée, 4-2 samedi). Son avenir en Ligue des champions, avec un déplacement à Kiev lors de la dernière journée, en dépend.

© La Dernière Heure 2009