Football

Pendant 48 heures, l'ensemble de l'effectif parisien est aux Pays-Bas pour le match contre l'Ajax d'Amsterdam.

Ce mercredi soir, le Paris-Saint-Germain se déplace à Amsterdam pour y affronter l'Ajax dans le cadre du premier match de poules de la Ligue des Champions. Pendant 48 heures, l'ensemble de l'effectif parisien sera donc à l'étranger. Une aubaine fiscale pour le club de la capitale et ses joueurs étrangers, comme l'explique le quotidien français L'Equipe .

Depuis 2008 (2003 pour les cadres), tous les salariés recrutés à l'étranger par des entreprises basées en France peuvent bénéficier pendant cinq années d'une exonération d'impôt à 30%. Le but à la base: attirer des cadres d'entreprises étrangères implantées dans l'Hexagone. On appelle cela une "prime d'impatriation." Pas mal quand on connaît le salaire des stars du PSG.

D'autant que le Code général des impôts prévoit un autre cadeau aux impatriés. Son article 155 B, stipule, en effet, que leur "activité exercée à l'étranger est exonérée si les séjours sont effectués dans l'intérêt direct et exclusif de l'employeur ".

Pendant les 48 heures passées aux Pays-Bas, 14 joueurs étrangers parisiens seront donc totalement exonérés d'impôt sur le revenu. Comme le précise le quotidien français, dans le cas de Zlatan Ibrahimovic, le bénéfice revient au club parisien. Et oui, c'est le PSG qui règle la facture fiscale du génie suédois.

L'idée de cette mesure vient d'Espagne puisque le ministère des Finances français se serait, en fait, inspiré directement de la loi Beckham votée en 2003 lors de son arrivée au Real Madrid qui permet aux joueurs étrangers jouant en Espagne de payer moins d'impôts.