Elle était annoncée comme la "petite finale" du Groupe 3. La rencontre entre le Portugal et la France a finalement tourné à l’avantage des visiteurs, mis sur le velours par le plus humble des joueurs : N’Golo Kanté. L’infatigable milieu de terrain de Chelsea a presque été gêné de trouver le chemin des filets.

Si la prestation défensive et l’animation offensive sont deux importants motifs de satisfaction pour les Bleus après l’accident face à la Finlande mercredi dernier (défaite 0-2), l’un d’entre eux est tout de même rentré au vestiaire la tête baissée : Anthony Martial.

Privé de Kylian Mbappé, blessé à la cuisse, Didier Deschamps a décidé de confier les clés de l’attaque à Antoine Griezmann, à Kinglsey Coman et à l’attaquant de Manchester United (préféré à la surprise générale à Olivier Giroud). Déployé au milieu du trio offensif, Martial s’est ainsi vu offrir une opportunité en or pour prouver sa valeur. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu la concrétiser et ses trois ratés ont rythmé la première période. "Il n’a manqué que l’efficacité. Le gardien les sort bien aussi, il s’est créé les occasions et ça ne s’est pas joué à grand-chose", a analysé Deschamps à la mi-temps. "Il le sait très bien (qu’il aurait dû marquer). J’espère qu’il fera mieux en seconde période."

Après l’entracte, les Bleus ont rapidement traduit leur domination au marquoir grâce à Kanté donc. Alors que Giroud a remplacé Martial à un quart d’heure de la fin, les Français ont ensuite bien contenu les assauts portugais, pourtant emmenés par des artistes comme Cristiano Ronaldo (qui n’a jamais inscrit de but face à la France), Joao Félix, Bernardo Silva, Bruno Fernandes ou encore Diogo Jota.

Le succès permet à la France de terminer en tête de son groupe et donc de se qualifier pour le Final Four et ce, quoi qu’il arrive face à la Suède mardi. Mais le résultat constitue également une belle réaction après le naufrage face à la Finlande.

"Ça fait plaisir d’arracher cette victoire avec beaucoup de qualité et beaucoup de solidarité", a confié Deschamps après le match. "On a atteint notre objectif en terminant premier du groupe et on a montré que la France était toujours une grande équipe. Je suis très fier de mes joueurs. Ce n’est pas toujours simple et certains d’entre eux connaissent une période assez difficile en club. En tenant compte de l’adversaire et vu les circonstances, oui (c’est un match référence). Le groupe a répondu présent et a prouvé qu’il y avait une unité."

Portugal : Patricio ; Cancelo, Dias, Fonte, Guerreiro ; Carvalho (56e Jota), Danilo Pereira (85e Oliveira), Fernandes (72e Moutinho) ; Silva (72e Trincao), Félix (85e Paulinho), Ronaldo.

France : Lloris ; Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez ; Kanté, Pogba, Rabiot ; Coman (59e Thuram), Martial (78e Giroud), Griezmann.

arbitre : M. Stieler (All).

avertissements : Danilo Pereira, Lloris, Kanté, Hernandez.

les buts : 53e Kanté (0-1).