La France, en battant la Croatie (4-2) sur le même score qu'en finale du dernier Mondial, et le Portugal, grâce à un doublé de Cristiano Ronaldo contre la Suède (2-0), ont continué mardi leur parcours sans tache dans la Ligue des nations de l'UEFA.

Les champions du monde, grâce à trois minutes de folie, juste avant la pause, et surtout deux buts d'Antoine Griezmann (43e) 

et d'Anthony Martial (45e+1, attribué au gardien croate car le ballon a rebondi sur sa tête après avoir heurté le poteau), ont d'abord compensé une première demi-heure ratée face à des Croates toujours aussi doués et entreprenants.


"Pendant une bonne demi-heure, on a été largement dominés dans l'agressivité, donc on s'en sort bien", a dit Didier Deschamps à la pause, sur TF1. "Au niveau de la qualité technique, on peut faire mieux", a-t-il ajouté, lucide.

Comme en finale de la Coupe du monde, il y a deux ans en Russie, les Croates avaient en effet ouvert le score, cette fois-ci sur un bijou de Lovren, l'ancien joueur de Monaco: un contrôle parfait suivi d'un tir du gauche imparable, même par Hugo Lloris (17e).


Sur le but égalisateur des Croates, Brekalo, l'attaquant de Wolfsburg, a fait encore mieux: seul au milieu de trois Bleus, après avoir été lancé en profondeur, il a réussi à ajuster une frappe parfaite (55e) synonyme de 2-2 au tableau d'affichage du Stade de France.


Mais comme en 2018 à Moscou, le match s'est terminé par un 4-2 pour les Bleus, parce que Dayot Upamecano, le jeune défenseur central du RB Leipzig (21 ans) a fêté sa 2e sélection par un but de la tête (65e),


puis parce qu'Olivier Giroud, sur penalty (77e), a atteint le cap des 40 buts en sélection.


- 100e but de CR7 pour le Portugal -

Cerise sur le gâteau, Eduardo Camavinga a fait ses débuts en Bleu, en fin de match, à 17 ans, et n'a pas eu l'air impressionné. Il a joué juste, simple et facile, comme s'il était à la maison, au Roazhon Park de Rennes.

Dans l'autre match de ce groupe 3, le Portugal, vainqueur l'an dernier de la première édition de la Ligue des nations, a retrouvé son capitaine de route, Cristiano Ronaldo, guéri de son infection à un orteil, et en a bien profité.

"CR7" a en effet ouvert le score sur coup franc (45e+1) et donc marqué son 100e but pour la sélection portugaise, face à la Suède. Puis le 101e, dans la foulée (72e), histoire de rappeler qui est le patron.

Dans le Groupe 2, l'Angleterre rajeunie n'a pas réussi à battre le Danemark (0-0).