Hazard a donné l'assist' sur le but de De Melo, en toute fin de partie. Lille reste seul en tête de la Ligue 1


PARIS Lille a conservé la tête de la L1 en battant in extremis la lanterne rouge Arles-Avignon (1-0), laissant le Paris SG d'un incroyable Nenê à la deuxième place malgré son succès à Valenciennes (2-1), alors que l'OM est 3e après un nul tendu à Auxerre (1-1), samedi lors de la 17e journée.

Les buteurs ont mis bien du temps à se réveiller et à la mi-temps des six premiers matches de cette 17e journée, aucun but n'avait été inscrit ! Lille, pourtant meilleure attaque du championnat (32 buts), a même attendu le plus tard possible pour trouver la faille au sein de la courageuse défense d'Arles-Avignon, la plus friable de L1 (34 buts encaissés).

C'est en effet à la 93e minute que le Brésilien Tulio de Melo a inscrit le but de la victoire. "Ca a tout d'un match piège", avait prévenu l'entraîneur lillois Rudi Garcia, qui a failli avoir raison. Lille est assuré de conserver sa première place à l'issue de cette 17e journée, mais les Nordistes sont talonnés (à un point) par le Paris SG, vainqueur à Valenciennes grâce, une fois de plus, à son Brésilien Nenê.

"On a la chance d'avoir un grand Nenê. Monsieur Nenê !", a reconnu l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré. L'attaquant parisien a inscrit le premier but de cette soirée frileuse (à la 48e minute !) et, après l'égalisation valenciennoise par le jeune Aboubakar, a offert la victoire aux siens d'une sublime frappe du gauche en pleine lucarne, son 11e but cette saison. Il n'est plus qu'à deux longueurs du Lillois Moussa Sow au classement des buteurs (13).

Après ce 10e match consécutif sans défaite, il n'est plus possible de douter du statut des Parisiens: ils sont des candidats très sérieux au titre. Quelque 200 supporteurs parisiens venus par leurs propres moyens ont par ailleurs réussi à prendre place au stade Nungesser et ont scandé des slogans hostiles à la direction du club.

Contrairement à Lille et Paris, Marseille n'a pas réussi à s'imposer à l'extérieur. Les joueurs de Didier Deschamps, qui ne gagnent plus depuis trois matches, n'ont pris qu'un point à Auxerre (1-1) au bout d'un match très tendu.
Auxerre a égalisé sur un penalty discutable, la faute de M'Bia (expulsé) semblant avoir été commise en dehors de la surface. Les champions en titre, dominateurs à 10, seront privés de leur charnière titulaire M'Bia-Diawara pour le choc face à Lyon dimanche prochain. Et Cissé et Brandao se sont blessés...

Lorient (10e) a de son côté bien digéré le douloureux 6-3 infligé la semaine dernière par Lille. Les Merlus pouvaient s'inquiéter des absences d'Audard et Gameiro, mais ils se sont montrés très supérieurs à des Lensois qui ne s'en sortent pas (3-0). Avec ce cinquième match d'affilée sans succès, les Lensois sont 19e. "Aujourd'hui, ce n'est pas Jean-Guy Wallemme qui est menacé, c'est le Racing Club de Lens", a asséné le président Gervais Martel.

Nancy (13e) restait sur trois matches sans défaite et Sochaux (8e) venait d'enchaîner trois victoires après deux nuls. C'est la série lorraine qui se poursuit, les joueurs de Pablo Correa ayant battu les Doubiens 1-0 grâce à Andre Luiz après l'un des plus beaux cafouillages de la saison. Après six défaites de suite, Caen (18e) a pris un point (0-0) contre Nice. "On a arrêté l’hémorragie, mais ça transpire la peur", a dit l'entrapineur normand Franck Dumas.

Brest, le promu surprise de cette saison, et Montpellier, celui de la saison dernière, ne se sont pas non plus départagés (0-0). Dimanche face à Toulouse, Lyon comptera sur un Lisandro en forme pour faire oublier un nul (2-2) embarrassant mercredi contre Tel Aviv en Ligue des champions. La rencontre Monaco-Saint-Etienne mettra aux prises deux équipes qui ne savent plus gagner, alors qu'en clôture, Rennes, qui visera le podium, se déplacera à Bordeaux.

© La Dernière Heure 2010