Les Montois devront impérativement se reprendre face au Club

MONS Bien plus que du mécontentement, c'est de la déception qu'a sentie Alain Lommers au terme du match livré samedi à Westerlo. Déjà que l'attitude de certains n'a pas été très glorieuse en dehors du terrain, leur comportement sur la pelouse du Kuipje a contrasté avec les bonnes choses qu'on avait pu voir les semaines précédentes.

"C'est un déplacement difficile où beaucoup d'équipes se cassent les dents et avec un point avant la rencontre, on aurait pu être content. Mais qualitativement, on était largement supérieur à cette équipe. On connaissait le danger présenté par Ogunsoto mais on n'en a pas tenu compte. Mais ce que je regrette le plus, c'est que je n'ai pas vu l'envie de vaincre absolument qu'on voyait auparavant."

D'aucuns en concluraient qu'une partie du groupe hennuyer n'est plus derrière l'entraîneur mais le directeur général montois n'arrive pas à ce constat.

"On continue à soutenir José Riga parce que c'est un bon entraîneur, avec des qualités réelles. C'est aux joueurs à se mettre en tête qu'il reste douze ou treize matches et qu'il est temps qu'on se réveille pour prendre des points. Parce que tous ceux qu'on perd bêtement maintenant, on ne va pas les récupérer."

Certains mettent tout ce qu'ils ont dans le ventre pour y arriver mais ne sont pas payés. C'est le cas de Stolica, un garçon très sympathique mais qui rate tout ce qu'il veut pour le moment face à la cage adverse.

"Je dois rester honnête et pour moi, il a fait un bon match avec un boulot considérable accompli. Cela va passer pour lui à un moment donné, quand la chance aura tourné. Parce qu'il faut reconnaître aussi qu'on est une nouvelle fois tombé sur un gardien en grande forme."

Voilà qui n'excuse pas tout et on peut s'interroger sur le recrutement opéré cet hiver dans le secteur offensif, en tenant compte également qu'Aliyu Datti ne s'est même pas échauffé samedi soir en Campine. Cette sortie loupée sera peut-être digérée comme l'avait été celle du Cercle et il en va de l'avenir des Montois en D1. Et c'est face à un adversaire bien plus consistant qu'il va falloir corriger le tir.

"C'est vrai, le contexte n'est pas idéal avant Bruges, surtout si on joue des matches à la carte. Peut-être que nos joueurs vont se transcender parce qu'il y aura beaucoup de monde et que l'adversaire est réputé mais c'est dommage qu'ils n'abordent pas chaque match de la sorte. Est-ce la peur de mal faire parce qu'on est en bas de tableau ? Je n'en sais rien."



© La Dernière Heure 2007