Séisme dans le milieu politique et le monde footballistique : les clubs de D1A et D1B, à la recherche d'un CEO depuis janvier, ont élu Lorin Parys comme successeur de Pierre François. Il arrête donc la politique, où il était engagé avec la N-VA.

"Lorin Parys commencera ses tâches au sein de la Pro League dès le 1 avril. Nous avons opté pour quelqu’un qui peut voir le sport avec un regard nouveau et analytique à la fois, qui peut rassembler les gens et s’applique à trouver des solutions. Cette opération intensive a été dirigée par les recruteurs de Odgers Berndtson. Lorin sera le visage du football professionnel en Belgique et mènera dans les coulisses les relations avec les clubs, la RFBA, l’ACFF et Voetbal Vlaanderen, tout en développant partenaires, stratégies et organisation. Nous l’assurons de notre soutien et lui souhaitons plein de succès dans cette entreprise », explique la Ligue professionnelle dans un communiqué.

"J’aimais encore beaucoup occuper mes mandats, mais je sentais le besoin d’un nouveau défi. Quand on m’a démarché, il y a quelques semaines, j’ai réfléchi et j’ai décidé de dire oui. Je pars alors que la N-VA est première dans les sondages, sans frustration, ni querelle. Mais je dois être clair, c’est un adieu à la politique, pas un au revoir. J’ai de belles ambitions pour le foot belge avec ce mandat de cinq ans. Nous devons professionnaliser davantage notre football. Le faire croître économiquement et au niveau social. Également mieux communiquer sur les choses positives que nous réalisons.", a commenté le Louvaniste de 45 ans, qui était vice-président de la NVA depuis 2018.