Raymond Domenech viendrait-il de découvrir les joies du réseau social Twitter? On peut se poser la question tant l'ex-sélectionneur de la France est chaud bouillant sur la toile depuis les quarts de finale de C1. Les matchs défilent et Raymond, lui, est toujours bien présent sur son téléphone.

Lors de la victoire du PSG face à l'Atalanta, il avait notamment taillé l'entraîneur, pourtant très respecté, Gasperini. "Bravo au PSG pour cette belle émotion et merci à Gasparini (NDLR: au lieu de Gasperini) pour ses changements de fin de match. Comme quoi la légende des entraîneurs italiens grands tacticiens sur ce match reste une légende.” Suite à cette petite pique, plusieurs personnes étaient déjà intervenues pour défendre le coach italien. Et surtout, attaquer l'entraîneur des Bleus lors de la grève de Knysna.


Ensuite, il s'est attaqué à un autre technicien, et non des moindres, Pep Guardiola, après l'élimination des Citizens face à l'OL. "On livre Sterling à la vindicte populaire mais le vrai responsable du Brexit footballistique de Manchester City est bien la légende Pep himself. Après celle du sens tactique des Italiens, c’est cette notion floue de la beauté du jeu qui chavire devant la réalité." Si on peut déjà douter du jeu de mots avec le "livre Sterling", il est tout de même étonnant pour un coach qui n'a rien gagné de critiquer la beauté du jeu d'un technicien comme le Catalan.


Enfin, après la victoire de Tuchel face à Nagelsmann en demi-finale de C1 ce mardi, il a cette fois-ci passé ses nerfs sur le coach du RB Leipzig. "Bizarre ces équipes qui modifient leur philosophie. Après MU et les choix de Guardiola c’est Leipzig qui se cantonne en défense et attend. Cela ne ressemble pas à une équipe allemande. Les Parisiens n’en demandent pas tant . Pourvu que rien ne change."


Ces différentes attaques répétées ont eu le don d'énerver solidement un ancien coach du PSG en la personne de Luis Fernandez. Toujours sur le réseau social de l'oiseau bleu, l'actuel consultant a remis à sa place l'ancien coach de l'équipe de France. "Raymond, fais moi plaisir, arrête de critiquer ces entraîneurs étrangers qui méritent tout le respect pour leur travail malgré leurs choix tactiques. Eux au moins, ils font descendre leurs joueurs du bus pour aller s’entraîner !"


Un tacle que le principal intéressé devrait apprécier !